2 min de lecture Tour de France

Le Tour de France, excellent moyen de promouvoir sa ville

Chaque jour, "RTL chez vous" met en lumière une région traversée par le Tour de France. Une manière de découvrir la France à travers son épreuve sportive la plus populaire

Le Tour de France 2013, ici lors de son passage le 7 juillet 2011, a nécessité 150 000 euros de travaux au Mont-Saint-Michel.
Le Tour de France 2013, ici lors de son passage le 7 juillet 2011, a nécessité 150 000 euros de travaux au Mont-Saint-Michel. Crédit : AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE
micro générique
La rédaction numérique de RTL

La 14ème étape de la Grande Boucle relie samedi Saint-Pourçain-sur-Sioule à Lyon. Si la capitale des Gaules est reconnue pour ses charmes et ses "bouchons", Saint-Pourçain-sur-Sioule gagne à être connue. Entre terroir et gastronomie, la petite ville de l'Allier dévoile ses charmes sur RTL

Le Tour ça ne coûte rien

Gérard Coulon, maire de Saint-Pourçain-sur-Sioule
Partager la citation

Qui dit ville départ, dit mise en place d'une organisation colossale pour accueillir la caravane du Tour de France, les coureurs et les journalistes. "On a la passion du vélo", indique Bernard Coulon, maire de Saint-Pouçain-sur-Sioule. "On raisonne en communauté de commune, j'ai 17 000 habitants et aujourd'hui j'ai 300 bénévoles mobilisés. Tout le monde est mobilisé, et ils m'ont fait un travail exceptionnel", a précisé M. Coulon, rendant hommage aux "petites mains" qui font le succès du Tour

Mais qui dit organisation, dit aussi coût. Et pour une ville comme Saint-Pourçain-sur-Sioule, la facture pourrait être salée. Un débat que balaye le maire. "Moi je dis que ça coûte rien", affirme M. Coulon, "parce que l'impacte télévisuel, la notoriété, pour 60 000 euros, c'est rien à coté du nombre de pays qui vont savoir où est Saint-Pourçain aujourd'hui". 
Une remarque pertinente, surtout si l'on ajoute les retombées directes auprès des commerçants. Le Tour est donc une opération gagnante. 

Un vin qui vient des Gallo-Romains

On peut comprendre qu'un ville dépense une somme importante pour attirer une épreuve comme le Tour de France. Retransmis en mondovision, dans près de 190 pays, c'est une publicité extraordinaire pour une commune. L'occasion de voir les médias mettre un coup de projecteurs, sur une ville qui n'aurait pas eu les moyens de payer une publicité nationale. Pour Saint-Pourçain, c'est l'occasion d'exposer aux monde et à la France ses charmes multiples. Y compris vinicoles. 

À lire aussi
Christopher Froome à Paris le 15 octobre 2019 cyclisme
Tour de France 2020 : mystère autour de la forme de Froome à 5 mois du départ

Le vin, spécialité de ce bout d'Allier entre Auvergne et Rhône-Alpes. "Ici c'est le Saint-Pourçain, le vin des rois, le plus ancien", claironne fièrement Gérard Coulon. En effet, cette AOC dont le cépage est le Tressaillier, remonte à la période Gallo-Romaine. Si le vignoble est petit (600 hectares), il n'en est pas moins de qualité. Et à consommer avec modération, bien entendu.

Saint-Pourçain-sur-Sioule - Lyon, une étape qui sent bon la bonne chaire. Une autre facette du Tour de France, cette épreuve sportive qui a transcendé le cyclisme pour devenir un pan du patrimoine français. 

>
RTL Chez Vous du 13/07/2013 Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tour de France Tour de France Cyclisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants