3 min de lecture Laure Manaudou

Laure Manaudou : "Je n'ai pas envie que ma fille soit nageuse"

INFO RTL - Désormais retraitée des bassins, Laure Manaudou était l'invitée exceptionnelle de "On refait le sport" mardi soir.

Laure Manaudou et sa fille à Chartres
Laure Manaudou et sa fille à Chartres Crédit : AFP/E.Fefferberg
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Le Service des Sports
Laure Manaudou
Laure Manaudou Crédit : RTL


Plus de quatre mois après l'arrêt définitif de sa carrière, Laure Manaudou, la plus grande nageuse française de tous les temps, s'est exprimé mardi soir sur RTL. Elle a notamment évoqué sa reconversion, sa nouvelle ligne de maillots de bain, la carrière de son petit frère Florent, le choix de Yannick Agnel de rejoindre l'ancien entraîneur de Michael Phelps, et livré quelques mots au sujet de sa fille, Manon.

"On refait le sport" : La petite Manon est-elle aussi douée que sa maman dans la piscine ? 

Laure Manaudou : "Elle n'aime pas nager, elle n'aime même pas mettre la tête sous l'eau. Elle fait de la gym, et elle aime beaucoup le poney aussi. Je ne pense pas qu'elle sera nageuse et en tous cas je n'ai pas envie qu'elle soit nageuse parce qu'avec un papa vice-champion olympique et un tonton et une maman championne olympique ça va pas le faire..."

Et si elle décidait de faire du sport de haut niveau ?
"J'y ai pensé, ça ne va pas être facile, mais en tous cas elle continuera les études. Elle fera les deux en même temps".

À lire aussi
Laure Manaudou arrivant sur le plateau du "Grand Journal" de Canal +, le 30 janvier 2013 (archives) Laure Manaudou
Mondiaux de natation : Laure Manaudou "stressée" par son nouveau rôle de consultante à la télévision

C'est un regret chez vous ?

"C'est un regret car je pense que c'est à cause de ça que j'ai arrêté la natation prématurément la première fois, puisque je n'avais que la natation, je n'avais rien à côté. Je n'avais pas de choses qui me sortaient de ce monde-là. Je pense que c'est important d'avoir une formation. Moi, j'ai eu la chance d'être championne olympique mais on oublie toutes les filles qui ont fait pareil que moi, qui n'ont pas réussi à avoir de résultat au niveau national et qui se retrouvent sans rien".

>
Laure Manaudou : "Je n'ai pas envie que ma fille soit nageuse" Crédit Média : Le service des sports | Durée : | Date :


Vous en parlez avec votre frère justement de ça ?

"C'est vrai que je pense qu'il se sert beaucoup de ma carrière comme un modèle et je pense qu'il ne refera pas les erreurs que j'ai fait. Il est dans l'armée aussi, il a quand même sa carrière assurée".

De quelles erreurs parlez-vous ?

"Arrêter les cours, ne pas répondre aux journalistes, partir comme ça sans répondre, être capricieuse… Je sais que ce n'est pas forcément la meilleure chose, et je sais qu'il ne le refera pas".
 
"Quand ce n'était pas encore très médiatisé, on pouvait faire un peu ce qu'on voulait. Maintenant, c'est vrai que c'est bien organisé, c'est bien mieux en tout cas, on a des journalistes au top donc du coup on en profite".

Est-ce que vous voulez quand même rester dans le monde de la natation ? Dans un rôle de coach, pour aider les jeunes qui montent en puissance ou pour autre chose ? Ou alors vous voulez vous couper du monde de la natation ?

"Je n'ai pas envie de couper totalement parce que j'ai passé plus de 20 ans dans ce monde et je sais que je vais encore y passer un petit moment avec Flo (son frère, ndlr). Après, j'aime beaucoup les enfants. Je ne vais pas être coach, parce que je n'en ai pas envie. Ce n'est pas des traumatismes, mais ça ne m'attire pas. Je n'ai pas envie d'être coach de nageur de haut niveau. Ce n'est pas parce qu'on est bon nageur qu'on est un bon coach."

Yannick Agnel qui part s'entraîner aux Etats-Unis : quel est votre sentiment ?

"Oui, j'ai été surprise, mais ça ne me surprend pas plus que ça finalement puisque, après avoir passé 10 ans avec Fabrice (Pellerin, ndlr), il avait envie de changer. Peut-être que la notoriété en France, ça le fatiguait un petit peu, qu'il ne pouvait peut-être pas se balader tranquillement comme il le faisait avant. Et je pense que dans la carrière d'un sportif, partir aux USA, c'est important. On a tous des personnalités différentes et des attentes différentes. C'est quelqu'un de très intelligent, il a fait beaucoup d'études, peut-être qu'il n'a pas eu assez de vacances… Pendant une saison, on est à fond tous les jours, on a besoin de vacances… Après, ça dépend du plan de l’entraîneur aussi. Son coach est énorme, je pense que c'est l'un des meilleurs au monde".

"Je souhaite bon courage à Yannick, qu'il profite de sa vie américaine. C'est ce qui m'a permis de reprendre à nager tranquillement et sereinement. Je n'aurais pas pu le faire en France, il y avait trop d'attente. Les Américains sont vraiment sur l'esprit d'équipe".

>
Ecoutez l'interview dans son intégralité Crédit Média : Le service des sports | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laure Manaudou Mondiaux 2013 Natation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7761992132
Laure Manaudou : "Je n'ai pas envie que ma fille soit nageuse"
Laure Manaudou : "Je n'ai pas envie que ma fille soit nageuse"
INFO RTL - Désormais retraitée des bassins, Laure Manaudou était l'invitée exceptionnelle de "On refait le sport" mardi soir.
https://www.rtl.fr/sport/laure-manaudou-je-n-ai-pas-envie-que-ma-fille-soit-nageuse-7761992132
2013-06-04 16:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/W97SS86Dqjpu-iwLmHUhkg/330v220-2/online/image/2012/1124/7755109555_laure-manaudou-et-sa-fille-a-chartres.jpg