1 min de lecture Olympique de Marseille

L1 : un reporter France Bleu viré de la conférence de presse de l'OM

Un reporter de France Bleu Provence s'est vu refuser l'accès à une conférence de presse de l'OM (L1) vendredi matin, après l'annonce par le président du club de poursuites contre un fils de Bernard Tapie pour des propos tenus à l'antenne. Alors que le journaliste arrivait pour la conférence de presse, une attachée de presse de l'OM lui a fait savoir que la direction de la communication du club s'y opposait. Des journalistes d'un site internet local qui avaient participé à l'émission de radio en question ont connu le même sort.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Crise d'un genre nouveau à l'OM
Ces sanctions interviennent après l'annonce par l'OM, jeudi, de l'engagement de poursuites à l'encontre de Stéphane Tapie : le fils de l'ex-président du club avait violemment pris à partie le président marseillais Vincent Labrune lors d'une émission après la défaite mercredi face à Lyon (4-1). 

   
Au cours de l'émission "La 3ème mi-temps" sur France Bleu Provence, Stéphane Tapie a violemment mis en cause M. Labrune après la diffusion d'une image de Canal+ montrant le président marseillais riant dans une loge du Vélodrome tandis que son équipe était en train de perdre. Stéphane Tapie a ensuite donné le numéro de portable de M. Labrune à l'antenne, ce qui aurait valu à l'intéressé de recevoir de nombreux messages de supporteurs en colère. 
   
"En raison de la gravité objective des faits commis par Stéphane Tapie, complaisamment relayés par le site internet +le Phoceen.fr+ et Radio France Bleu, l'OM et Vincent Labrune ont donné instruction d'obtenir condamnation des chefs d'injures publiques et d'incitation à la haine", indiquait un communiqué du club jeudi. Le directeur de France Bleu Provence, Claude Perrier, contacté par l'AFP, a trouvé "dommage" que son journaliste "se fasse virer comme un malpropre", car "il n'y est pour rien et ne fait que son travail". 
   
"Je suis responsable éditorial en tant que patron de la radio, mais pas coupable des propos tenus en direct par un intervenant extérieur, que je ne partage pas et que je ne cautionne pas", a-t-il poursuivi, soulignant que le "podcast" (contenu sonore) de l'émission n'avait pas été mis en ligne sur le site de France Bleu Provence. 

Lire la suite
Olympique de Marseille Polémique Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7755330043
L1 : un reporter France Bleu viré de la conférence de presse de l'OM
L1 : un reporter France Bleu viré de la conférence de presse de l'OM
Un reporter de France Bleu Provence s'est vu refuser l'accès à une conférence de presse de l'OM (L1) vendredi matin, après l'annonce par le président du club de poursuites contre un fils de Bernard Tapie pour des propos tenus à l'antenne. Alors que le journaliste arrivait pour la conférence de presse, une attachée de presse de l'OM lui a fait savoir que la direction de la communication du club s'y opposait. Des journalistes d'un site internet local qui avaient participé à l'émission de radio en question ont connu le même sort.
https://www.rtl.fr/sport/l1-un-reporter-france-bleu-vire-de-la-conference-de-presse-de-l-om-7755330043
2012-11-30 16:32:00