1 min de lecture Sport

L1 - Montpellier : Belhanda critique Giroud

"C'est de leur faute". Younès Belhanda, le génial milieu offensif montpelliérain, qui devrait suivre la fin de saison des siens des tribunes après son expulsion face à Evian mardi, tacle ses deux partenaires héraultais, Souleymane Camara et Olivier Giroud, responsables selon lui de la situation. La raison ? Si les deux joueurs avaient décidé de lui confier la mission de tirer le pénalty de la victoire face aux Savoyards, il n'aurait pas été pris à partie par Mongongu et n'aurait, donc, pas été expulsé. Si il semble pardonné à Camara son raté face au gardien savoyard, il a en revanche plus de mal à digérer l'attitude d'Olivier Giroud qui, pour lui, s'est dérobé au moment de prendre le ballon. Ambiance...

Montpellier sous pression ?

La pression commencerait-elle à peser sur les épaules héraultaises ? Mardi, lors du match nul concédé à domicile face à Evian-Thonon (2-2), l'équipe de René Girard, leader avec 3 points d'avance sur le PSG et 5 sur Lille, a apporté la preuve qu'elle n'était pas si sereine que ça, malgré l'apparente tranquillité affichée ces derniers semaines au sein du club.

Et après la déception engendrée par les deux points perdus face à Evian, certains commencent à régler quelques comptes. Le premier à sortir le pistolet se nomme Younès Belhanda, le brillant mais sanguin joyaux offensif montpelliérain. Le Marocain, qui ratera surement les trois derniers matchs suite à son carton rouge face à Evian, s'en prend à son partenaire Olivier Giroud, coupable de ne pas avoir pris ses responsabilités, préférant laissé Souleymane Camara tiré, et raté, le pénalty de la victoire.Un Camara qui, faut-il le rappeler, a dû patienter 8 minutes avant de pouvoirs exécuter la sentence, la faute au début de bagarre générale qui a suivi l’altercation Mongongou-Belhanda et l'expulsion de ces deux derniers.

Après la rencontre, Olivier Giroud avait regretté, au micro de Canal Plus, l'attitude belliqueuse de certains de ses coéquipiers, regrettant le manque d'expérience de ses coéquipiers..

Une sortie qui n'a surement pas plu à Younès Belhanda. Depuis le début de saison, Belhanda et Giroud alternent à chaque pénalty sifflé en faveur du MHSC. Jusqu'au 11 février dernier, tout se passait bien, chacun acceptant de ce plier à cet accord tacite. Oui mais. Face à Ajaccio, Giroud et Belhanda s'accroche pour prendre le ballon, qui reviendra finalement à Giroud. Sur le moment, personne n'en a fait des caisses, évoquant un fait de match. Aujourd'hui, cet accrochage prend une toute autre signification.

Belhanda : "C'était à Giroud de prendre ses responsabilités"

Belhanda, qui a réussi tous ses tirs au but cette saison (5 sur 5), ne digère pas que le pénalty décisif face à Evian ait été confié à Souleymane Camara alors que, selon l'alternance, c'est Olivier Giroud qui aurait dû s'en charger. Ou alors lui, qui en avait transformé un en première mi-temps. Mais Giroud, qui venait d'en rater un à Toulouse (2 sur 4 depuis le début de saison)

"Je croyais qu'Olivier Giroud allait prendre le ballon, puisque c'était à son tour de tirer le penalty, alors je n'y suis pas allé, explique Younès Belhanda dans les colonnes de L'Equipe de jeudi. Un attitude qu'il ne digère pas. "Je vois que Camara s'en charge alors qu'il ne tire jamais. Je vais voir "Souley", je lui demande s'il est sûr de lui, il me dit oui. J'étais prêt à le tirer mais je n'allais pas lui prendre le ballon des mains. Contre Ajaccio, il (Giroud) se bat presque avec moi pour tirer le penalty ; là il y en a un qui peut quasiment nous offrir le titre et il ne le tire pas. C'était à lui de prendre ses responsabilités."

Giroud : "Ça me fait doucement rigoler..."

Belhanda, qui estime même ne "rien avoir à se reprocher" pour son carton rouge, jette un gros pavé dans la mare héraultaise, signe que le leader du championnat n'est pas si serein que ça. Olivier Giroud, interrogé sur ce fait de jeu qui pourrait priver Montpellier du titre, n'a pas voulu polémiquer.  Pour l'instant.

"On peut dire ce qu'on veut. Je réagirai très prochainement mais j'ai lu que 'Giroud n'avait pas pris ses responsabilités', et que c'était à cause de ça qu'il y avait eu quelques problèmes, a déclaré jeudi sur RMC le meilleur buteur du championnat. Ça me fait doucement rigoler. C'est vrai que c'était à moi de le tirer ( le penalty), mais je ne suis pas pour les chamailleries. Il y a certaines choses maladroites qui ont été dites, ce n'est pas le moment de réagir. Mais je réagirai ". Dès lundi à Rennes, sans Belhanda.

Les calendriers du PSG, de Lille et de Montpellier

Faîtes votre liste des 23 pour l'Euro 2012









Lire la suite
Sport Montpellier Ligue 1 Conforama
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7747702297
L1 - Montpellier : Belhanda critique Giroud
L1 - Montpellier : Belhanda critique Giroud
"C'est de leur faute". Younès Belhanda, le génial milieu offensif montpelliérain, qui devrait suivre la fin de saison des siens des tribunes après son expulsion face à Evian mardi, tacle ses deux partenaires héraultais, Souleymane Camara et Olivier Giroud, responsables selon lui de la situation. La raison ? Si les deux joueurs avaient décidé de lui confier la mission de tirer le pénalty de la victoire face aux Savoyards, il n'aurait pas été pris à partie par Mongongu et n'aurait, donc, pas été expulsé. Si il semble pardonné à Camara son raté face au gardien savoyard, il a en revanche plus de mal à digérer l'attitude d'Olivier Giroud qui, pour lui, s'est dérobé au moment de prendre le ballon. Ambiance...
https://www.rtl.fr/sport/l1-montpellier-belhanda-critique-giroud-7747702297
2012-05-03 12:34:00