1 min de lecture Ajaccio

L1 - Ajaccio : Albert Emon succède à Alex Dupont

Quatre jours après l'éviction de Alex Dupont, victime d'un vestiaire hostile, Ajaccio a annoncé vendredi la nomination de Albert Emon à la tête de l'équipe première, 14ème de Ligue 1 avec seulement trois points d'avance sur la zone rouge. L'ancien entraineur de l'OM, sans club depuis janvier 2011, prendra les rênes du club corse au 2 janvier prochain, laissant Thierry Debès et Stéphane Paganelli, les anciens adjoints de Dupont, diriger le groupe pour le dernier match de la saison samedi face à Rennes (20h).

Albert Emon
Albert Emon Crédit : AFP/D.Meyer
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Le communiqué du club

"L'ancien entraineur de l'OM, Cannes ou encore Nice connaîtra à nouveau la Ligue 1. Il signera un contrat de deux ans avec l'ACA et s'appuyera sur le staff technique déjà en place. Présent au stade demain soir, il s'exprimera sur son arrivée au club de la cité impériale.Ancien coéquipier de Patrick Vernet (directeur sportif) à Toulon dans les années 80, il posséde le DEPF (diplôme d'entraineur professionnel de football). '' Nous l'avons rencontré à Nice, cette semaine avec Patrick Vernet '' a affirmé le président Alain Orsoni, qui a beaucoup aimé la personnalité du nouveau coach ajaccien"

Orsoni a eu "une très bonne impression"


"Il m’a fait une très, très bonne impression dans son discours et la façon dont il envisage son métier de coach, le relationnel avec les joueurs, a expliqué le président d'Ajaccio Alain Orsoni Il m’a donné le sentiment d’avoir une grosse expérience, une grosse connaissance. Très rapidement, il nous semblait avoir le profil. Ce n’est pas un choix par défaut. Dans ma tête, cela fait trois, quatre jours que c’était décidé."

Le président du club corse, loin d'être en retrait malgré les récentes affaires extra-sportives autour du club (assassinats de plusieurs de ses proches en Corse), en a profité pour revenir sur les rumeurs Ettori et Ravanelli.  "J’avais bien vu Jean-Luc Ettori, que je connais depuis longtemps, lâche t-il. Mais rapidement, il a été écarté parce qu’il n’avait pas le DEPF : le prendre m’aurait obligé à avoir deux salaires pour avoir quelqu’un disposant des diplômes d’entraîneur."

Ravanelli ? "Il ne voulait venir qu'en début de saison prochaine"

"Il y a eu deux pistes très sérieuses, simultanées : Fabrizio Ravanelli et Albert Émon, poursuit t-il. J’ai rencontré Émon il y a dix jours, puis mardi, avec Patrick Vernet (le directeur sportif de l’ACA) qui le connaît très bien parce qu’ils ont joué ensemble. Nous pensions aussi à Ravanelli, pour l’impact qu’il pouvait avoir."

"C’est quand même Fabrizio Ravanelli et j’avais d’excellents renseignements sur lui, notamment de Rolland Courbis, qui me disait que c’était une brute de travail, même s’il n’avait pas d’expérience d’entraîneur autre qu’avec les jeunes de la Juventus Turin, dont il s’occupe actuellement. Il était très intéressé pour venir, il n’avait aucune prétention financière. Mais ça lui posait un problème de partir en milieu de saison parce qu’il était sous contrat avec la Juve et pour des questions familiales. Donc il ne voulait venir qu’en début de saison prochaine. Je lui ai dit que je ne pouvais pas embaucher un mec aujourd’hui et le virer au bout de six mois s’il faisait du bon travail."

Dupont, un bilan pas si négatif


Alex Dupont, qui avait été nommé en début de saison avec un contrat de deux ans, avait payé, outre les mauvais résultats  récents (5 points en 6 matchs et 14ème place avec 19 points après cinq victoires, six nuls et défaites), une ambiance délétère avec une partie du vestiaire.

Le président de l'AC Ajaccio, Alain Orsoni, avait écrit dans un communiqué sur le site internet du club avoir jugé "la situation inacceptable" (...) "au niveau de "l'état d'esprit du groupe" et après avoir "rencontré les joueurs individuellement". "J'en ai conclu qu'il existe une rupture nette entre le groupe et notre coach. J'ai donc finalement décidé de trancher, Alex Dupont ne sera plus notre entraîneur à compter de ce jour", ajoutait-il.

Alex Dupont avait lui déclaré qu'il était surpris, mais "pas affecté" par son éviction.  "J'avais avec le président cette complicité. C'est dommage. Il a pris une décision que je respecte. Le bilan est loin d'être catastrophique puisque nous avons gagné 21 points sur le terrain, ce qui confirme les ambitions de l'équipe. Le président a évoqué une rupture entre l'entraîneur et les joueurs et il s'est plié à leurs exigences : c'est regrettable".

On souhaite bon courage à Albert Emon, qui fdevra notamment relancer la "star" roumaine Adrian Mutu, qui, selon certains, ne parlait plus du tout à Alex Dupont.

Lire la suite
Ajaccio Football Ligue 1 Conforama
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7756149350
L1 - Ajaccio : Albert Emon succède à Alex Dupont
L1 - Ajaccio : Albert Emon succède à Alex Dupont
Quatre jours après l'éviction de Alex Dupont, victime d'un vestiaire hostile, Ajaccio a annoncé vendredi la nomination de Albert Emon à la tête de l'équipe première, 14ème de Ligue 1 avec seulement trois points d'avance sur la zone rouge. L'ancien entraineur de l'OM, sans club depuis janvier 2011, prendra les rênes du club corse au 2 janvier prochain, laissant Thierry Debès et Stéphane Paganelli, les anciens adjoints de Dupont, diriger le groupe pour le dernier match de la saison samedi face à Rennes (20h).
https://www.rtl.fr/sport/l1-ajaccio-albert-emon-succede-a-alex-dupont-7756149350
2012-12-21 17:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/F1Azhpp2h564oq6WSLbhcw/330v220-2/online/image/2012/1221/7756149328_albert-emon-est-le-nouveau-coach-d-ajaccio.jpg