3 min de lecture Didier Deschamps

Ukraine-France : le Brésil s'éloigne pour les Bleus

La Coupe du monde au Brésil l'été prochain s'éloigne : l'équipe de France a été battue 2-0 en Ukraine vendredi, en barrage aller de la zone Europe. Match retour mardi (21h) au Stade de France.

Sale soirée pour les Bleus à Kiev
Sale soirée pour les Bleus à Kiev Crédit : AFP/F.Fife
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Le Mondial 2014 au "pays roi" du football (12 juin - 13 juillet) risque fort de se disputer sans la France : la sélection emmennée par Didier Deschamps s'est sérieusement compliquée la tâche en s'inclinant par deux buts d'écart (2-0) à Kiev. Les Bleus devront désormais réussir un véritable exploit mardi au Stade de France s'ils veulent s'éviter une énorme désillusion.

Deux buts encaissés, Koscielny expulsé

C'est donc une nouvelle catastrophe qui s'est abattue sur les Bleus après ce revers subi au stade Olympique et ces deux buts de Roman Zozulya (61e) et d'Anderi Yarmolenko (82e s.p.). L'exclusion de Laurent Koscielny en fin de rencontre a même transformé cette partie en un véritable cauchemar pour les Tricolores (91e). Et dire que tout le monde louait un état d'esprit retrouvé après trois succès de rang.
  
Le suspense risque d'être insoutenable dans quatre jours au Stade de France (21h), avec ce résultat extrêmement défavorable et cette première manche totalement manquée, l'incapacité des troupes de Didier Deschamps à inscrire un but à l'extérieur et les deux réalisations du pays-hôte les exposant à un énorme danger. Avec toutes les conséquences désastreuses que cela impliquerait pour le football français et la FFF.

Les choix de Deschamps n'ont pas payé, Ribéry décevant

Fidèle à son système en 4-2-3-1, le sélectionneur n'a pas du tout réussi son coup en titularisant Samir Nasri au poste de meneur de jeu aux dépens de Mathieu Valbuena. Le joueur de Manchester City n'a jamais été en mesure de peser sur le déroulement de la rencontre et son apport aura été assez pauvre, même si le secteur offensif dans son ensemble n'a pas été aidé par le déchet d'Olivier Giroud et de Loïc Rémy. Nasri aurait pu être le sauveur de la nation, mais il a manqué une énorme occasion qui aurait tout changé pour la France (63e). 
 
Giroud, peu à son aise dos au but, n'a lui pas eu grand chose à se mettre sous la dent, hormis une tête en début de seconde période (46e) alors que Rémy, pourtant en pleine forme en Angleterre (7 buts en championnat), a tout raté. Mais c'est surtout Franck Ribéry, attendu comme le libérateur, qui a déçu. Muselé et soumis à un rude marquage, le Bavarois, prétendant sérieux pour le Ballon d'Or, n'a quasiment jamais réussi à faire la différence. A part un débordement juste après le premier quart d'heure (16e), il a eu toutes les peines du monde à se défaire de ses gardes du corps.

Quatre jours pour retrouver la flamme

Il pouvait pourtant compter sur un Patrice Evra remonté sur le côté gauche. Après ses attaques contre quatre consultants audiovisuels, le défenseur de Manchester United s'était mis une belle pression et n'avait pas le droit à l'erreur. Il a plutôt bien tenu son rang en n'hésitant pas à se montrer agressif.
  
Pas de quoi cependant rassurer le sélectionneur qui n'a finalement pas réussi à décrisper ses joueurs, retombés dans leurs travers des derniers mois. Le retour à Clairefontaine permettra-t-il de ranimer la flamme et d'empêcher le football français de sombrer dans le chaos ? C'est tout un pays qui désormais retient son souffle avant le match retour.

Deschamps y croit encore

À lire aussi
Didier Deschamps à Clairefontaine le 18 novembre 2019 équipe de France de football
VIDÉO - Deschamps : "Pour ma 100e, les joueurs m'ont donné du plaisir"

Didier Deschamps (sélectionneur de l'équipe de France) : "C'est un très mauvais résultat pour nous. En première période, on a eu pas mal d'opportunités. En les laissant prendre l'avantage, on leur a donné de la force. On a aussi fait cette erreur sur le penalty. Pour le retour, oui, je vais leur dire qu'il faut encore y croire. La meilleure position, c'est l'Ukraine qui l'a ce soir après ce résultat. Mais il y a encore 90 minutes chez nous."

Fiche technique

A Kiev (Stade Olympique): Ukraine bat France 2 à 0 (0-0) 
Temps: froid
Terrain: bon
Spectateurs: 67.732
Arbitre: C. Çakir (TUR) 
Buts:
Ukraine: Zozulya (61), Yarmolenko (82 s.p.) 
Avertissements:
Ukraine: Shevchuk (36), Fedetskiy (70), Kucher (90+1)
France: Giroud (45+1), Sissoko (76) 
Exclusions:
Ukraine: Kucher (90+5, 2e avertissement)
France: Koscielny (90+1) 
Les équipes:
Ukraine: Pyatov - Fedetskiy, Khacheridi, Kucher, Shevchuk - Yarmolenko, Rotan (cap), Edmar (Bezus 76), Stepanenko, Konoplyanka (Gusev 90+2) - Zozulya (Seleznyov 86)
Entraîneur: Mikhaïl Fomenko 
France: Lloris (cap) - Debuchy, Koscielny, Abidal, Evra - Rémy (M. Sissoko 62), Pogba, Nasri (Valbuena 80), Matuidi, Ribéry - Giroud (Benzema 70)
Entraîneur: Didier Deschamps 

Mondial 2014 : la situation dans la zone Europe
Mondial 2014 : la situation dans la zone Europe Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Didier Deschamps Franck Ribéry Hugo Lloris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants