1. Accueil
  2. Sport
  3. Killy quitte le CIO : pour Drut, les critiques sur Poutine "lui en touche une sans faire bouger l'autre"
2 min de lecture

Killy quitte le CIO : pour Drut, les critiques sur Poutine "lui en touche une sans faire bouger l'autre"

EXCLU RTL - Invité à s'exprimer au micro de "RTL" sur la démission de Jean-Claude Killy du CIO, Guy Drut a estimé que les critiques sur l'amitié de l'ancien champion avec le président russe n'avaient aucun rapport.

Guy Drut, membre du comité olympique, était l'invité d'Yves Calvi le 18 avril 2012
Guy Drut, membre du comité olympique, était l'invité d'Yves Calvi le 18 avril 2012
Crédit : AFP/B. Guay
Jean-Michel Rascol & Julien Quelen

Le triple médaillé d'or olympique de 1968 Jean-Claude Killy ne travaillera désormais plus pour le Comité International Olympique (CIO). Après 19 ans de bons et loyaux services, le Français de 70 ans a adressé sa lettre de démission à Thomas Bach, le président de l'instance internationale.

Alors qu'il expliquera les raisons de sa démission dans un entretien à paraître demain dans l'Équipe Magazine, Guy Drut, lui aussi membre du CIO, regrette cette décision tout en insistant sur le parcours exceptionnel de l'ancien champion de ski alpin.

Il a affirmé que Vladimir Poutine était quelqu'un pour qui il avait beaucoup d'amitié

Guy Drut, à propos de Jean-Claude Killy lors d'un déjeuner avec François Hollande

"Je regrette sa décision à titre personnel mais je la respecte. Je crois qu'il a fait le tour. Il a eu une immense carrière, à la fois sportive et professionnelle. Il a 70 ans, c'est encore très jeune et il a encore plein d'années devant lui pour animer ce qu'il a envie d'animer", a ainsi déclaré l'ancien champion olympique de 110 mètres haies au micro de RTL.

Pris à partie par une opinion publique qui lui reproche sa proximité avec Vladimir Poutine, Jean-Claude Killy avait même été décoré de l'Ordre du mérite par le président russe le 24 mars dernier au Kremlin. Interrogé sur le sujet, Guy Drut assure que cette amitié est tout à fait assumée et qu'elle n'est en rien à mettre en rapport avec sa décision : "Je pense que sa décision était prise avant. Quand on a déjeuné avec le président Hollande, il a affirmé que Vladimir Poutine était quelqu'un pour qui il avait beaucoup d'amitié."

Jean-Claude Killy devrait rester membre "honoraire" du CIO

À lire aussi

À savoir si les critiques qui émanaient de l'Hexagone ont pesé sur le retrait du président de la commission de coordination des derniers JO de Sotchi, Guy Drut, lui-même ami de l'ancien président français Jacques Chirac, fait une référence toute particulière à ce dernier pour résumer l'état d'esprit de Killy : "Les critiques... Comme dirait un homme qu'il aime beaucoup aussi, ça lui en touche une sans faire bouger l'autre".

Fier de sa dernière campagne, Jean-Claude Killy, qui avait déclaré que les Jeux de Sotchi étaient "les meilleurs de tous les temps", devrait rester membre honoraire du CIO et "toujours prêt à prodiguer ses conseils et ses avis en ce qui concerne l'Olympisme", selon Guy Drut.

À écouter

Ecoutez l'interview de Guy Drut
05:57
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/