1 min de lecture José Anigo

José Anigo porte plainte contre "Canal +" après un sketch des "Guignols" sur son fils décédé

Près de trois mois après la diffusion d'un skecth des "Guignols" faisant référence au décès de son fils, le directeur sportif de l'OM a porté plainte contre la chaîne cryptée.

Vincent Labrune et José Anigo, président et directeur sportif de l'OM, en novembre 2013
Vincent Labrune et José Anigo, président et directeur sportif de l'OM, en novembre 2013 Crédit : AFP/G.Bouys
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Adrien Anigo, le fils de José Anigo, personnage central de l'Olympique de Marseille ces dernières années, a été tué par balle le 5 septembre dernier à l'âge de 30 ans, lors d'un réglement de comptes. Il était bien connu des services de police. Écroué en 2007, il avait purgé une peine de prison après avoir été mis en cause pour des faits de hold-up commis dans des bijouteries dans la région Provence-Alpes-Côtes-d'Azur.

Les marionnettes des Guignols de l'Info sont revenues sur cette information durant près d'une minute quinze secondes, le lendemain, vendredi 6 septembre. Après une intervention du faux Bernard Tapie, ancien président du club marseillais, sur les éventuels liens entre le football et le grand banditisme, un capitaine de la police scientifique en latex faisait le "point sur l'enquête".

Plainte pour diffamation

"Finalement, nous avons retrouvé la balle qui l'a tué", déclarait-il, présentant un ballon de football. Conclusion de "PPD" :  "Si ça se trouve, ça a à voir avec le milieu du foot finalement".

Visiblement, José Anigo n'a donc pas du tout apprécié ce sketch. Selon des informations du quotidien La Provence, le directeur sportif de l'OM a cité devant le tribunal correctionnel Bertrand Meheut, directeur de Canal +, pour obtenir sa condamnation pour diffamation. L'affaire sera plaidée le 4 février prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
José Anigo Marseille Olympique de Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants