1 min de lecture Joey Barton

Joey Barton, nouveau porte-drapeau de la lutte contre l'homophobie

L'ancien Marseillais Joey Barton, qui avait qualifié le Brésilien Thiago Silva de "transexuel", s'est lancé dans une campagne de lutte contre l'homophobie. Le milieu de terrain étrennera cette saison des lacets arc-en-ciel.

Joey Barton sous les couleurs de l'OM
Joey Barton sous les couleurs de l'OM Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Joey Barton est un sacré personnage. Plus célèbre pour ses "tweets" injurieux que pour son talent de footballeur, l'ancien Marseillais a, une nouvelle fois, surpris son monde dimanche. Mais dans le bon sens cette fois-ci. Le milieu de terrain anglais a annoncé sur son compte Twitter qu'il participait à la campagne de lutte contre l'homophobie, "Right Behind Gay Footballers".

Tous les clubs du Royaume-Uni invités à le rejoindre

Le joueur des Queens Park Rangers invite ainsi les footballeurs du Royaume-Uni à changer leur attitude vis-à-vis de l'homosexualité et à le rejoindre dans le mouvement en étrennant des lacets arc-en-ciel, en référence au symbole de la communauté gay.

"Montrez que la sexualité des personnes ne doit pas être un problème. Rejoignez le mouvement"
, peut-on lire sur le Twitter de Joey Barton. Le Britannique a aussi blagué en expliquant que les lacets pouvaient être utilisés comme bandeau pour des "magnifiques cheveux" comme les siens.

L'association Stonewall a d'ailleurs fait parvenir des centaines de paires de lacets aux clubs du Royaume-Uni afin que les joueurs puissent les porter les 21 et 22 septembre prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Joey Barton Ligue 1 Conforama Olympique de Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants