1 min de lecture Faits divers

JO : un proche d'Al-Qaïda, arrêté, a traversé le parc olympique cinq fois

A moins de 3 semaines de l'ouverture des Jeux Olympiques de Londres, les services secrets britanniques ont arrêté ces derniers jours 14 personnes. Cette semaine encore, un proche d'Al-Qaïda âgé de 24 ans, dont la famille d'origine somalienne est réfugiée en Angleterre, a été interpellé. Il y a deux mois, il avait réussi à traverser à cinq reprises le parc olympique. Cet homme avait tenté il y a quatre ans de rejoindre Al-Qaïda en Afghanistan. Il avait été arrêté en Turquie. Il s'était ensuite enfui en Somalie avant son procès où il avait suivi un entraînement avec Al-Qaïda. Le nouveau pouvoir somalien l'avait alors expulsé vers l'Angleterre. Londres lui avait donné le droit d'asile. En liberté surveillé, il n'a pas le droit d'utiliser un ordinateur, de contacter d'autres islamistes, de prendre le train et de s'approcher du parc olympique.

Le parc olympique des JO de Londres
Le parc olympique des JO de Londres Crédit : AFP / London 2012 / Anthony Charlton
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Daniel Caron

Il fait partie des personnes soupçonnées de menacer la sécurité du pays

Ce terroriste islamiste présumé faisant l'objet d'une restriction de mouvements en Grande-Bretagne a traversé cinq fois le Parc olympique de Londres. L'homme de 24 ans - désigné par ses initiales CF - est soupçonné d'appartenir aux rebelles shebab de Somalie, alliés à Al-Qaïda, affirment le Sunday Telegraph et le Sunday Mirror. Il est l'une des neuf personnes soupçonnées de menacer la sécurité nationale, faisant à ce titre l'objet de "mesures de prévention et d'investigation du terrorisme" (MPIT) - qui restreignent les déplacements, les contacts et l'usage d'ordinateurs. Le Sunday Mirror affirme qu'il est un jihadiste britannique. Le Sunday Telegraph affirme de son côté qu'il vient d'une vaste famille somalienne du nord de Londres.

L'homme porte un bracelet électronique

CF a été expulsé de Somalie vers la Grande-Bretagne en mars de l'année dernière. Il a passé deux mois en prison pour délit de fuite avant d'être relâché, placé sous les MPIT et astreint à vivre à Norwich, dans l'est de l'Angleterre. Il porte un bracelet électronique permettant aux autorités de suivre ses déplacements. CF a été arrêté une nouvelle fois le mois dernier et il est poursuivi au titre de cinq violations de l'interdiction d'utiliser la ligne de train qui passe par le Parc olympique à Stratford, dans l'est de Londres.

Poursuivi pour violations de plusieurs mesures de prévention du terrorisme

Un porte-parole du Parquet de la Couronne a confirmé que l'homme était "poursuivi pour cinq violations" des mesures de prévention du terrorisme. Les violations présumées ont eu lieu entre avril et mai, selon la presse. Il sera traduit en justice le 27 juillet, selon le parquet. CF doit faire appel lundi devant la justice des mesures qui restreignent ses mouvements, ont rapporté les journaux.

Quatorze personnes arrêtées cette semaine

Une femme, âgée de 22 ans, a été arrêtée dans une habitation de Hackney (nord-est de Londres), soupçonnée d'avoir "commis, préparé ou incité à des actes de terrorisme". Elle a été placée en garde à vue. Cette arrestation "fait suite à" celles de six autres personnes, interpellées jeudi pour les mêmes motifs dans plusieurs endroits de Londres, selon la police. Ces personnes, cinq hommes et une femme âgés de 18 à 30 ans, peuvent rester en garde à vue jusqu'à jeudi. Seule la femme de 30 ans a été relâchée samedi sans faire l'objet de poursuites. La police a précisé que cette opération n'était pas liée aux jeux Olympiques qui commencent dans 20 jours, mais refusé de donner plus de détails.

Selon la presse britannique, un jeune homme converti à l'islam, Richard Dart, qui se fait désormais appeler Salahuddin al-Britani, figurerait parmi les personnes en garde à vue. Le jeune homme de 29 ans était apparu dans un documentaire de la BBC, "My Brother The Islamist" (Mon frère, l'islamiste), réalisé par son beau-frère Robb Leech l'année dernière, montrant comment Richard Dart s'était converti sous l'influence du prédicateur Anjem Choudary.

Par ailleurs, dans une opération distincte, sept hommes soupçonnés d'activités terroristes ont été interpellés cette semaine dans le centre de l'Angleterre après la découverte par la police d'armes à feu dans un véhicule, à la suite d'un contrôle de routine.

Depuis plusieurs mois, à l'approche des Jeux Olympiques, la police multiplie les arrestations. Le Royaume-Uni est en train de déployer pour les JO un dispositif de sécurité sans précédent dans ce pays en temps de paix: plus de 40.000 hommes au total sont mobilisés, avec l'appui d'un énorme dispositif de renseignement. La capitale britannique avait été il y a sept ans jour pour jour, le 7 juillet 2005, au lendemain de sa sélection comme hôte des JO 2012, le théâtre d'une série d'attentats qui avaient fait 52 morts, outre les quatre kamikazes. La menace terroriste actuelle au Royaume-Uni est qualifiée de "substantielle", ce qui représente le troisième niveau d'alerte sur cinq.

Lire la suite
Faits divers Angleterre Jeux Olympiques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants