1 min de lecture Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas : "Des déclarations méchantes et malvenues"

Le feuilleton autour du coup de pied de Zlatan Ibrahimovic sur Dejan Lovren se poursuit. Après les propos de Leonardo, Jean-Michel Aulas ne voulait pas rester muet. Si le président de l'OL semble donner l'impression de calmer les débats, sa position ne bouge pas d'un millimètre.

Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais
Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais Crédit : AFP/D.Meyer
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Comment réagissez-vous aux déclarations de Leonardo ?

"Je suis un peu déçu car j’ai beaucoup d’estime pour "Léo", sa notoriété et sa qualité de joueur. Il essaie de défendre Zlatan et il a bien raison car c’est, je crois, la principale motivation d’un dirigeant, au -delà de la gestion à moyen terme. J’ai fait la même chose mais avec un joueur blessé sérieusement et qui a souffert dans sa chair (Lovren).Si on imagine que l'Olympique Lyonnais est inférieur, c'est qu'on s'estime supérieur. Je pense que l'avenir montrera si cette supériorité est uniquement économique et financière à un instant donné, ou si la pérennité dans le temps n'a pas plus de valeur au travers de l'éthique."

Quel était votre sentiment en lisant ces critiques, parce que vous entreteniez de bonnes relations avec Leonardo ?

"Mais j'entretiens toujours de bons rapports avec lui. J’ai été blessé au plus profond de moi-même, un peu comme Dejan mais par des déclarations méchantes et malvenues. Après, on ne va pas créer une polémique alors qu'on lui reproche d’en alimenter une. Ma déception est affective, elle ne va pas se placer à un niveau de valeurs que je ne me permets pas de mettre en avant. Ma relation personnelle, plutôt bonne, avec Leonardo et qui ne changera pas car c’est un peu comme le geste de Zlatan : cela a été fait sans réfléchir."

Votre sentiment sur le geste de Zlatan Ibrahimovic a-t-il changé ?

"Je reste convaincu que le geste de Zlatan était déplacé, je pense de manière transparente qu'il n’avait peut-être pas l’impression de marcher sur la tête de Dejan... Mais en tout cas il savait que celui-ci était sous lui. Donc quel que soit le membre atteint, il y avait une intention probablement pas consensuelle. Quand il y a consensus ou erreur, en général, on vient s’excuser tout de suite, ce qui n’a pas été totalement le cas."

Qu’attendez-vous désormais, notamment de la Commission de visionnage ?

"Rien du tout. J’ai dit ce que j’avais à dire, je ne le regrette pas. J’ai parlé, après le match, avec l’arbitre pour lui expliquer en mon âme et conscience qu'il s’était trompé et qu'il aurait pu revenir sur sa décision même en n’ayant pas vu le geste. Avec moi, il n’a pas reconnu s’être trompé, il n’avait pas encore revu les images. Maintenant, je pense que si la Commission de visionnage ne se saisit pas, il y aura probablement des choses que je ne connais pas et que je ne veux pas connaître."

Bouton Foot - résultats classement

Lire la suite
Jean-Michel Aulas Leonardo Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7756011102
Jean-Michel Aulas : "Des déclarations méchantes et malvenues"
Jean-Michel Aulas : "Des déclarations méchantes et malvenues"
Le feuilleton autour du coup de pied de Zlatan Ibrahimovic sur Dejan Lovren se poursuit. Après les propos de Leonardo, Jean-Michel Aulas ne voulait pas rester muet. Si le président de l'OL semble donner l'impression de calmer les débats, sa position ne bouge pas d'un millimètre.
https://www.rtl.fr/sport/jean-michel-aulas-des-declarations-mechantes-et-malvenues-7756011102
2012-12-18 15:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3HbaLoKUW-g_q2YNzrdEHQ/330v220-2/online/image/2012/0412/7746604791_jean-michel-aulas-president-de-l-olympique-lyonnais.jpg