1 min de lecture Nikola Karabatic

Handball - Paris truqués : les frères Karabatic déférés à Montpellier

La procédure judiciaire s'est accélérée en fin de nuit dans l'enquête autour des paris illicites présumés du club de handball de Montpellier. Sept personnes ont quitté vers 5 heures les locaux de la police judiciaire de Nanterre où elles étaient auditionnées. Parmi elles, les frères Karabatic. Luka est apparu fatigué, les traits tirés ; Nikola, lui, a esquissé un sourire. Leurs compagnes respectives étaient sorties un peu plus tôt, cachées sous un foulard. Direction la cité héraultaise, où tous seront entendus par un juge d'instruction avant la fin de leur garde à vue. Pour l'heure, seule l'animatrice de télé Jeny Priez a admis pendant sa garde à vue "avoir parié" pour son compagnon Luka, à sa demande et "avec l'argent de celui-ci". Les autres réservent leurs déclarations au juge. RTL est en mesure de l'affirmer : les handballeurs de Montpellier ont bien quelque chose à se reprocher.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Cindy Hubert

Les frères Karabatic et leurs compagnes déférés
  
Le nombre de joueurs déférés à Montpellier n'a pu être précisé. Les compagnes de Nikola et Luka Karabatic ont également quitté les locaux de la police.

Lundi soir, trois handballeurs de Montpellier - Mickaël Robin, Vid Kavticnik et Wissem Hmam - avaient été remis en liberté tandis qu'un nouveau joueur du club, Issam Tej, avait lui été placé en garde à vue dans la soirée.

Selon Me Liénard, il s'agit d'une "remise en liberté technique", liée aux délais de garde à vue et au nombre de personnes à présenter éventuellement aux magistrats qui instruisent l'affaire à Montpellier. Cette mesure ne présage donc en rien de la suite de la procédure à leur égard.



18 personnes interpellées


Le procureur de la République à Montpellier, Brice Robin, avait indiqué précédemment que dans l'affaire des paris sportifs litigieux entourant le match Cesson-Montpellier le 12 mai comptant pour le Championnat de France, 18 personnes, dont neuf joueurs évoluant aujourd'hui ou à l'époque à Montpellier, avaient été placées en garde à vue depuis dimanche et que celle-ci avait été prolongée jusqu'à mardi.



Ces joueurs étaient Luka Karabatic, Nikola Karabatic, Mickaël Robin, Primoz Prost, Samuel Honrubia, Wissem Hmam, Dragan Gajic, Mladen Bojinovic, Vid Kavticnik.

L'icône du handball français Nikola Karabatic et les 17 autres personnes avaient été interpellées dimanche par la police.

Handball - Paris truqués : les joueurs mis en cause

  
Sports : les paris en accusation. Les chiffres du secteur

Lire la suite
Nikola Karabatic Handball Montpellier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants