1 min de lecture Claude Onesta

Handball - Mondial : les Bleus passent l'obstacle islandais et filent en quarts

Bien emmenée par un Nikola Karabatic en grande forme, l'équipe de France de Handball a validé son ticket pour les quarts du finale du Mondial 2013 en Espagne après son succès dans la douleur face à l'Islande (30-28). Encore pas fameux défensqivement, les Bleus s'en sont sortis grâce à la maetria de Karabatic à la mène et aussi avec deux ailiers gauches supersoniques, Guigou et Honrubia. Mercredi, les "Experts" défieront la Croatie ou la Biélorussie.

La Croatie en quart mercredi ?

Doubles tenants du titre, les Bleus peuvent encore espérer conserver leur bien. Mais ils ont eu une idée de l'ampleur de la tâche qui les attend, devant des Islandais accrocheurs en diable.  La France devrait retrouver en quarts de finale mercredi son ennemi intime la Croatie, que le Belarus ne semble pas en mesure de faire dérailler lundi.
Les Français n'ont toujours pas laissé échapper un match à élimination directe depuis la demi-finale du Mondial-2007 perdue face à l'Allemagne, soit 13 victoires d'affilée. Mais l'Islande, la seule équipe à les avoir battus cet été aux JO en poules (30-29), n'a pas été loin d'y parvenir.
Dès les premières secondes, les Bleus sont apparus très crispés, comme s'ils étaient conscients de n'avoir cette fois-ci pas la moindre marge. Le penalty raté dès la 2e minute par Jérôme Fernandez n'était pas là pour leur donner de la confiance. La défense âpre et rugueuse des Islandais causait d'immenses soucis aux Français. Nikola Karabatic était surveillé de près et la France manquait de solutions sur le côté droit, avec un Xavier Barachet une nouvelle fois éteint.
Honrubia presque parfait, Karabatic et Accambray assurent

Heureusement, les Islandais n'étaient pas beaucoup plus vaillants en attaque. Même si Aron Palmarsson, le jeune demi-centre de Kiel, utilisé au poste d'arrière gauche, montrait toute l'étendue de son talent. Après un quart d'heure de jeu, les deux équipes commençaient à se libérer un peu. La France réussissait à étirer la défense islandaise, très dense dans l'axe, pour trouver sur son aile gauche un Samuel Honrubia proche de la perfection (7 sur 8 à la pause).
La France devait se résoudre à prendre Palmarsson en marquage strict. William Accambray apportait son peps en attaque et les Bleus se détachaient un peu (15-12, 29e). Mais les Islandais s'accrochaient aux branches, Palmarsson éclairant leur jeu sur chacune de ses interventions.

Les Bleus faisaient toujours la course en tête (22-19, 44e), Accambray transfigurant leur jeu offensif. Mais rien n'était simple et il fallait quelques arrêts de Thierry Omeyer pour maintenir l'Islande à distance. Les Islandais n'abdiquaient pas pour autant. Deux penaltys de Borir Olafsson les ramenaient à hauteur (26-26, 54e). Karabatic, omniprésent offensivement dans ce match, prenait ses responsabilités et deux buts en contre-attaque de Michaël Guigou libéraient les Français pour de bon. 

"Ça a été dur"


Encore une fois, ils ont montré quelques défaillances comme lors de la phase de poule, loin de ressembler à une marche triomphale face à des équipes de second rang, à l'image du Brésil. "Ç'a été dur", a reconnu le gardien Thierry Omeyer, auteur de neuf arrêts contre l'Islande, au micro de Canal + Sport.  "Les Islandais se sont accrochés (...). Mais sur l'ensemble du match la victoire est méritée", a résumé le vétéran âgé de 36 ans, qui a connu toutes les campagnes victorieuses de la France depuis le sacre au Mondial 2001.

Encore a-t-il fallu que Nikola Karabatic n'impose son autorité sur le jeu, en particulier en fin de match, et que l'ailier gauche du PSG Handball Samuel Honrubia marque des buts, sept au total, soit le meilleur ratio du match, avec l'Islandais Gudjon Valur Sigurdsson. "On a mis beaucoup d'envie et d'engagement, ce qui n'était pas forcément le cas sur les derniers matches", a estimé William Accambray.



Les premières réactions :

Claude Onesta (entraîneur de l'équipe de France): "C'était un match très difficile. Ceux contre l'Islande le sont toujours. On a pensé plusieurs fois qu'on avait creusé un écart suffisant. Mais à chaque fois, ils sont revenus avec une grosse qualité de jeu et beaucoup de courage. C'est une belle victoire sur le plan mental. J'espère que ça va lancer notre compétition." 

Thierry Omeyer (gardien de l'équipe de France): "Ce genre de match se gagne toujours sur la durée. On a failli les faire craquer en début de seconde mi-temps, mais ils se sont accrochés. On a été tout le match devant. C'est une satisfaction. On mérite la victoire." 

Cédric Sorhaindo (pivot de l'équipe de France)
: "Il nous manque encore un petit truc. Mais on a su être patient, attendre le bon moment pour faire la différence. C'est notre premier match référence. Si on veut aller plus loin, il faudra être à 100%." 

Nikola Karabatic (demi-centre de l'équipe de France): "On a bien géré la fin de match. On met les buts importants, on défend bien. On met la pression sur eux. Ils ont eu pas mal de réussite, mais on ne s'est pas affolé." 

La feuille de match :

   Islande:
   Buteurs: Svavarsson (1), Kristjansson (3), Palmarsson (6), Hallgrimsson (0), Olafsson (7 dont 5 penalties), Sigurdsson (4), Gudjonsson (2), A. Gunnarsson (3), Jakobsson, Gustafsson (2)
   Gardiens: Gustavsson (9), Edvarsson (0)
   Entraîneur: Aron Kristjansson 
   France:
   Buteurs: Fernandez (0), Dinart, Barachet (2), Narcisse (2), Honrubia (7), Karabatic (3), Accambray (5), Abalo (2), Sorhaindo (3), Guigou (6)
   Gardiens: Omeyer (9 arrêts), Karaboué (1)
   Entraîneur: Claude Onesta 

Programme des 8èmes de finale:
Dimanche
Allemagne - Macédoine 28 - 23
Brésil - Russie   26 - 27
Danemark - Tunisie 30 - 23
Islande - France 28-30

Lundi
Serbie - Espagne
Croatie - Belarus 
Slovénie - Egypte
Hongrie - Pologne 



Revivez France - Islande en direct commenté :

2ème mi-temps

C'EST FINI ! Les Bleus s'imposent 30-28 face à des Islandais dans le coup jusqu'au 2 dernières minutes. Grâce à un Karabatic énorme et un duo Honrubia-Guigou efficace à la finition. Les doubles champions du monde en titre affronteront mercredi le vainqueur du match entre la Croatie et la Biélorussie, qui aura lieu dans la soirée. Il faudra améliorer la défense et espérer un réveil de certains cadres (Fernandez, Dinart, Narcisse), encore bien décevants ce soir.

30-28 : Palmarsson pou l'honneur !

30-27 :
ABALO s'arrache en défense et lance Guigou, qui offre presque la qualification pour les quarts aux Bleus

Guigou, grâce à un repli défensif supersonique, sauvent les Bleus d'un but islandais. 2min10 à jouer et temps mort pour l'Islande.

29-27 : Guigou accélère et score. 5 sur 5 pour lui.
Avec les 7 buts de Honrubia, les petits formats tricolores font le job !

28-27 : KARABATIC est monstrueux ce soir ! Il redonne l'avantage aux Bleus !

27-27 :
Sigurmannsson, avec de la réussite, trompe Omeyer. 5 MINUTES A JOUER !

27-26 : et tout de suite, Karabatic sert Sorhaindo qui score !
Onesta remet Karabatic sur le terrain et sort un fantomatique Fernandez...

26-26 : Olfasson égalise sur un nouveau "péno".
Les Bleus ont dilapidé 3 buts d'avance

26-25 : Olfasson, en deux temps sur un jet de 7 mètres, ramène les siens à un but... Ça devient très tendu..7 minutes à jouer

26-24 :
l'Islande profite d'un mauvais replacement défensif des Bleus et revient à deux longueurs

26-23 : Guigou encore sur péno
. Dans le sillage de Honrubia, le Montpelliérain assure sur le poste d'arrière gauche. 10 minutes à jouer.
Symbole d'une défense un peu soft, aucun français n'a pris '2 minutes" depuis le début du match

25-23
: Svavarsson profite d'un trou dans l'axe pour punir Omeyer. Attention !

Omeyer se réveille et sort la tête de l'eau ! 9ème arrêt pour le gardien des Bleus

25-22 :
Olafsson ajuste encore Omeyer sur pénalty. Son 4ème. 13 minutes à jouer.

25-21 :
Guigou fait parler sa vitesse et ajuste Gustavsson, moins décisif

24-21 : Accambray encore ! Le joker de Londres est bien là.

23-21 :
Palmarsson se régale devant Abalo et inscrit son 6ème but

23-20 :
Accambray remet ça à 15 minutes du terme de la partie

22-20 :
Gunnarsson encore

22-19 :
Guigou fait le break sur un jet de 7 mètres parfaitement exécuté. 17 minutes à jouer.

21-19 :
Sorhaindo s'impose dans l'axe

20-19 :
Barrachet se décale et ajuste bien Gustavsson sous la barre. 20 minutes à jouer.

19-19 : Gunnarsson encore sur pénalty. La défense bleue ne domine pas son sujet..

19-18 :
mais l'Islande égalise immédiatement

19-17 : Guigou, bien servi par un Kabaratic en mode maestro, termine le boulot

18-17 :
Gunnarsson encore sur le coté droit !

18-16 :
Accambray se rattrape !

17-16 :
après deux ratés de Accambray, Sigursson ramène les siens à un but. Le gardien islandais, Gustavsson, est impressionnant depuis 5 minutes.

17-15 :
Gunnarsson débloque le compteur islandais en seconde période. Encore 27 minutes à jouer.

17-14 :
Karabatic, omniprésent offensivement, inscrit son 3ème but de la soirée

16-14 : Abalo, bien décalé par Karabatic, ajuste le gardien islandais d'entrée de second acte. L'Islande a débuté en infériorité numérique


1ère mi-temps :

15-14 POUR LES BLEUS A LA PAUSE. C'EST TENDU !

2 minutes pour un Islandais à 10 secondes de la pause !

15-14 :
l'Islande revient  grâce à Gunnarsson

15-12 : Sorhaindo fait le break pour les Bleus. Qui défendent bien mieux !

14-12 :
bonne défense des Bleus, qui partent en contre et Honrubia termine le boulot. 7 sur 8 pour lui. A deux minutes de la pause, les Bleus se rassurent un peu.

13-12
: Accambray, de loin, tout en puissance. 2 sur 2 pour lui.

**Claude Onesta demande un temps mort

12-12 : Gunnarsson égalise !

12-11 :
Olafsson encore sur jet de 7 mètres malgré l'entrée de Kabaraboué dans les buts bleus. Six minutes à jouer.

12-10
: William Accambray signe son entrée. Le joker des JO va t-il remettre son costume de sauveur ?

Cédric Sorhaindo régale en défense, ce qui contraste avec le reste de ses coéquipiers...

11-10 :
Narcisse dans l'axe central pour un joli but ! Va falloir s'occuper du cas Palmarsson, son coéquipier à Kiel.

10-10 :
Palmarsson encore !!!

10-9 : 6 sur 6 pour Honrubia !!! Il tient la baraque bleue en attaque ! 27 sur 30 pour lui depuis le début du Mondial

9-9 :
mais la défense français a bien du mal et concède l'égalisation sur l'action suivante... 11 minutes à jouer.

9-8 : énorme Karabatic qui fait la différence en 1 contre un

8-8 :
mais le puissant Palamarsson remet les siens à hauteur d'une énorme "gifle"

8-7 : et de 5 pour Honrubia, l'ailier parisien, impeccable en contre attaque

7-7 :
4ème but de Honrubia ce soir, sur un pénalty

6-7 :
l'Islande reprend les devants face à une défense bleue apathique. Encore 14 minutes à disputer en première période.

6-6 : Narcisse envoie une missile dans la lucarne islandaise
. Le meilleur joueur du monde en 2012 doit élever son niveau de jeu

5-6 :
Sigurdsson perfore la défense bleue

5-5 : Karabatic décale Narcisse, qui décale Honrubia. Et but !

4-5 :
Olafsson encore. L'Islande reste sur un 3-0. Encore 17 minutes à jouer en première période.

4-4 : Olafsson, coéquipier de Omeyer à Kiel, égalise sur un jet de 7 mètres

4-3 :
Palmarsson élimine Dinart et ajuste Omeyer

4-2 : Honrubia fait le break pour les Bleus.

3-2 :
Barachet en finesse ! ET derrière, superbe interception de Abalo.

QUEL ARRET DE OMEYER sur un "péno" islandais ! Titi a bien entamé sa partie après une prestation délicate face à l'Allemagne. Toujours 2-2 après 9 minutes de jeu.

2-2 :
Sigurdsson envoie un missile plein axe !

2-1 : Honrubia insiste coté gauche et score ! Et obtient l'exclusion pour deux minutes de Olafsson

1-1
: Olafsson égalise sur une belle percussion coté droit. Déjà 5 minutes de jeu.

1-0
: Abalo transforme un jet de 7 mètres après une défense en zone sur Honrubia ! Le compteur est débloqué après 3 minutes de jeu

Toujours 0-0 après 2'30 de jeu

Jérôme Fernandez rate un jet de 7 mètres après une faute sur Barrachet

Et un premier arrêt pour Omeyer, qui débute bien son match
C'est parti !!! Premier ballon pour les Islandais.

Les Bleus débutent avec Omeyer, Karabatic, Dinart, Sorhaindo, Honrubia et Abalo

** L'Islande a déjà perdu deux rencontres depuis le début, face à la Russie et au Danemark.

**Si l'Islande est moins fringante, la France n'est pas au mieux, avec notamment une défense qui inquiète, derrière un duo Dinart-Omeyer moins dominateur

**C'est parti pour les hymnes !

Lire la suite
Claude Onesta Nikola Karabatic Handball
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7757153017
Handball - Mondial : les Bleus passent l'obstacle islandais et filent en quarts
Handball - Mondial : les Bleus passent l'obstacle islandais et filent en quarts
Bien emmenée par un Nikola Karabatic en grande forme, l'équipe de France de Handball a validé son ticket pour les quarts du finale du Mondial 2013 en Espagne après son succès dans la douleur face à l'Islande (30-28). Encore pas fameux défensqivement, les Bleus s'en sont sortis grâce à la maetria de Karabatic à la mène et aussi avec deux ailiers gauches supersoniques, Guigou et Honrubia. Mercredi, les "Experts" défieront la Croatie ou la Biélorussie.
https://www.rtl.fr/sport/handball-mondial-les-bleus-passent-l-obstacle-islandais-et-filent-en-quarts-7757153017
2013-01-20 21:47:00