3 min de lecture André-Pierre Gignac

Gignac emmène Marseille vers la C1

Marseille s'est rapproché un peu plus d'une qualification directe pour la Ligue des Champions grâce à sa victoire sur Bastia (2-1) samedi en match décalé de la 35ème journée. Le doublé de Gignac empêchera mathématiquement le PSG d'être champion dimanche en cas de victoire sur Valenciennes. Lyon pointe à 7 points derrière l'OM avant de jouer Nancy.

On n'arrête plus André-Pierre Gignac !
On n'arrête plus André-Pierre Gignac ! Crédit : AFP/G.Julien
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Marseille a un pied en Ligue des Champions. Et figurera assurément sur le podium à l'issue de la 38ème journée. Et retarde le sacre du PSG d'au moins une semaine. Longtemps bousculés par Bastia samedi, les hommes d'Elie Baup s'en sont remis à leur meilleur buteur cette saison. Servi par deux fois par Mathieu Valbuena qui signe sa dixième et onzième passe décisive, l'ancien Toulousain a réussi un superbe doublé (son premier depuis la 8ème journée, son 13ème but de la saison en championnat).

Thauvin met fin à l'invincibilté de Mandanda

Privé de son défenseur latéral Rod Fanni (ischio-jambiers), remplacé par l'ex-Sedanais Kassim Abdallah, de son milieu de terrain Benoît Cheyrou (cuisse) suppléé par l'Anglais Joey Barton et d'André Ayew suspendu, Marseille pouvait heureusement compter sur Gignac, longtemps incertain en raison d'un coup à la cheville reçu contre Lorient. Et il ne fallait que 12 minutes à l'international pour justifier son statut de meilleur buteur olympien. Profitant d'une passe sur un plateau de Valbuena, lui-même servi par Jordan Ayew, il contrôlait et d'un crochet échappait à Harek pour se mettre sur son pied gauche et tromper Landreau d'un joli piqué (1-0).
  
Bastia, pas encore assuré du maintien et qui avait prévenu, par la voix de son entraîneur Frédéric Hantz, qu'il venait chercher un résultat, connaissait alors des moments pénibles, comme sur ce tir de Gignac encore (20), repoussé tant bien que mal par Landreau.L'ex-Toulousain mettait ensuite Marchal dans le vent d'un nouveau crochet et filait vers le but mais l'ancien gardien lillois détournait encore (26). Seule timide réaction corse, une tête de l'ex-Marseillais Maoulida sans danger pour Mandanda (32). 

Landreau retarde l'échéance

Juste avant la pause, sur une répétition de l'action du premier but, Ayew servait côté gauche Valbuena lequel alertait Gignac de l'extérieur du droit. Le Martégal reprenait de volée mais sa balle s'écrasait sur la barre de Landreau (45). Maîtrisant bien leur match jusque là, les Marseillais étaient pourtant cueillis à froid au retour des vestiaires sur un maître tir du jeune (20 ans) Florian Thauvin, qui s'avançait sans qu'aucun Marseillais ne le presse et déclenchait un tir décisif de plus de 25 mètres (1-1, 46). L'international U20 mettait par la même un terme à 698 minutes d'invincibilité du gardien marseillais.
  
Il fallait ensuite un exploit de Landreau pour détourner d'une claquette un tir de près d'Amalfitano et un peu de chance pour voir Ayew riper sa tête sur un centre du même Amalfitano. A la 53ème, les 35.000 spectateurs retenaient leur souffle, mais Maoulida était signalé hors-jeu. Même frayeur sur un tir de Palmieri, qui frôlait le poteau gauche de Mandanda. Le même Palmieri très en verve sauvait ensuite les siens en détournant presque sur sa ligne une balle de Sougou, entré peu avant à la place d'Amalfitano. Mais Gignac, assez discret depuis la reprise, n'avait pas dit son dernier mot et tout en puissance, parfaitement lancé par Valbuena, prenait le meilleur sur Palmieri pour aller tromper Landreau et offrir le podium au peuple phocéen.

Fiche technique :

A Marseille (Stade Vélodrome): Marseille bat Bastia 2 à 1 (mi-temps: 1-0) 
Spectateurs: 35.687
Temps: beau
Terrain: bon
Arbitre: S. Moreira 
Buts:
Marseille: Gignac (12, 81)
Bastia: Thauvin (46) 
Avertissement:
Bastia: Palmieri (49) 
Les équipes:
Marseille: Mandanda (cap) - Abdallah, Nkoulou, Mendes, J. Morel - Amalfitano (Sougou 62), Romao, Valbuena, Barton, J. Ayew - Gignac
Entraîneur: Elie Baup 
Bastia: Landreau - Cioni, Marchal (Choplin 65), Harek, Palmieri - Thauvin, Cahuzac (cap) (Angoula 80), Rothen, J. Faty (Sablé 14), Maoulida - Modeste
Entraîneur: Frédéric Hantz 

Lire la suite
André-Pierre Gignac Bastia Elie Baup
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants