1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. VIDÉOS - Manchester City - PSG : c'est aussi un affrontement entre Booba et Oasis
3 min de lecture

VIDÉOS - Manchester City - PSG : c'est aussi un affrontement entre Booba et Oasis

L'affrontement entre le Paris Saint-Germain et Manchester City est aussi une opposition de style entre les artistes musicaux fans des deux clubs.

Noel Gallagher présent à l'Etihad Stadium
Noel Gallagher présent à l'Etihad Stadium
Crédit : CARL DE SOUZA / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

C'est le match de l'année pour deux clubs. Soixante joueurs mais aussi deux émirats qui veulent à travers un duel sur des pelouses européennes prendre symboliquement l'ascendant l'un sur l'autre. Manchester City face au PSG c'est donc le Qatar face à Abu Dhabi, mais pas uniquement. Au-delà même des propriétaires, il reste l'identité d'un club qui vit à travers ses supporters, de sorte que, en ce mardi 12 avril, un rock bien britannique et une pop toute mancunienne affronteront le rap parisien et le hip-hop francilien

Si le foot est un phénomène social, il ne peut donc se passer de musique et à chaque grand club son style musical, issu de l'ADN de la ville et des supporters. Côté Manchester City la sonorité sera incontestablement pop-rock. Le moins illustre des clubs de la ville peut pourtant compter sur de très prestigieux supporters à la tête desquels on trouve les frères Gallagher, Liam et Noël. 

Les membres d'Oasis ne sont pas isolés

Les leaders d'Oasis sont des habitués fidèles de l'ancien stade Main Road et de l'actuel Etihad Statium. Fans inconditionnels comme seule l'Angleterre en abrite, ils étaient au stade même aux heures les plus tristes du club en deuxième division. Mais les chanteurs de Wonderwall, élue meilleure chanson de tous les temps par les auditeurs de Radio X, ne sont pas les seuls à squatter les gradins de City. 

Ainsi Ian Curtis, ex-leader de Joy Division, était lui aussi un fan absolu des Citizens, bien que son décès en 1980 ne lui ait pas permis de voir son équipe jouer le titre en Premier League et tenter d'accéder en demi-finale de ligue des champions. De Main Road à l'Etihad, Manchester City a pu compter également sur des membres des Smiths et des Stone Roses. De gros calibres du rock et de la pop. Un CV de fans reluisant qui peut détonner par rapport au côté très franco-français (ou presque) des artistes musicaux fans du club de la capitale. 

Le PSG a des références plus modestes mais qui s'étoffent

À écouter aussi

Si Jay Z, Beyoncé et Rihanna sont venus au Parc des Princes, il faut avouer qu'ils n'étaient que de passage. Les vrais, ceux qui sont fans du PSG depuis leurs enfance et qui le soutiennent, ont une signature toute autre, plus rap et hip-hop que le rock anglais de City. En tête d'affiche qui assume son attachement au club, on trouve Booba. Le "Duc de Boulogne" affiche son amour du club en toute circonstance. "Le PSG, c’est un devoir, on est Parisien. Les Parisiens qui sont pour l’OM, je ne comprends pas. Même si à une époque ils étaient nuls, j’étais quand même pour le PSG", a-t-il déclaré.

Avec lui, on retrouve aussi Sinik qui, bien que peu sous le feu des projecteurs, a été à une époque un véritable partenaire du club et un VIP de la Corbeille du Parc. Le rappeur Niksa a, lui, carrément écrit une chanson intitulée Freestyle PSG, avec maillot du PSG porté fièrement sur le torse. Mais hors hip hop le PSG draine aussi d'autres genre d'artistes, qui vont jusqu'à Patrick Bruel ou Enrico Macias, des fidèles des années 70 et 80. Récemment, DJ Snake, mondialement connu depuis son association avec Major Lazer sur le tube Lean On, a promis une semaine de concerts gratuits à Paris si le PSG remportait la Ligue des champions. Un signe que même sur le plan artistique, le jeune club parisien fondé en 1970 doit lui aussi patienter pour voir les "enfants" de ses tribunes devenir des stars et investir sa galaxie. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/