1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. VIDÉO - Kiev-Guingamp : des hooligans ukrainiens menacent les supporters français
1 min de lecture

VIDÉO - Kiev-Guingamp : des hooligans ukrainiens menacent les supporters français

VIDÉO - Le match retour des 16e de finale de Ligue Europa entre Kiev et Guingamp a été interrompu pendant quelques minutes après l'intrusion des supporters ukrainiens.

Axel Vergnerie

Des images assez rares et violentes. Durant la rencontre qui opposait l'En Avant Guingamp au Dynamo Kiev, des supporters kiéviens ont tenté d'envahir le stade par la force, à la 78e minute. Échange de coups avec les stadiers, intrusions sur la piste d'athlétisme et menaces envers la tribune où se trouvait une poignée de supporters bretons. Les hooligans ukrainiens n'ont pas hésité à tout saccager sur leur passage, certains saisissant même des chaises pour en découdre.

Un ultra ukrainien s'est emparé d'une chaise
Un ultra ukrainien s'est emparé d'une chaise
Crédit : AFP

Le match a évidemment été interrompu par l'arbitre. Les bretons, venus soutenir leur club, ont dû quitter le stade au plus vite. "On a presque forcé les portes pour sortir (...) On a couru très rapidement sans se retourner pendant 500 mètres parce qu'on se demandait si les supporters nous poursuivaient, J'ai fini trempé de sueur" raconte l'un d'eux au journal L'Équipe.

"On nous a demandé de nous éparpiller le plus rapidement possible dans la ville, par petits groupes de deux ou trois (...) Une fois en dehors du stade, c’était la panique, car il y avait des supporters ukrainiens qui étaient là et semblaient nous avoir repérés", s'est confiée Lydie au quotidien Ouest-France. "Quand on est monté dans le taxi, c’était comme dans les films, on a dit au chauffeur : " Go, go, go ! " On n’a pas vraiment eu le temps de réfléchir."

Le président du club, Bertrand Desplat, outré, a réagi au micro de BFMTV, "j'ai vu des chiens enragés qui voulaient en découdre et je crois tuer nos supporters". Pour ramener l'ordre, le gardien de but du Dynamo, Oleksandr Shovkovskyi, est intervenu et le calme est revenu dix minutes plus tard. L'écurie entraînée par Sergueï Rebrov risque désormais des sanctions (amendes, huis clos) de la part de l'UEFA.

Le gardien ukrainien, Oleksandr Shovkovskyi, tente de calmer les agresseurs
Le gardien ukrainien, Oleksandr Shovkovskyi, tente de calmer les agresseurs
Crédit : AFP
À lire aussi

Pour conclure cette triste soirée, le club breton s'est incliné 3-1, ce qui signifie que l'aventure européenne s'arrête ici pour Guingamp.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/