4 min de lecture Euro 2016

VIDÉO - Euro 2016 : la sécurité autour des stades souffre de quelques lacunes

REPORTAGE - Le dispositif de sécurité pour l'Euro, testé lors de la finale de la Coupe de France, semble souffrir de quelques lacunes.

Près d'une heure d'attente en foule compacte avant l'accès au Stade de France
Près d'une heure d'attente en foule compacte avant l'accès au Stade de France Crédit : Ryad Ouslimani / RTL.fr
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

La finale de la Coupe de France entre le PSG et l'OM samedi 21 mai au Stade de France n'était pas qu'un classique de la Ligue 1 clôturant la saison avec une victoire en apothéose du Paris Saint-Germain. En effet, les autorités avaient annoncé au préalable que la rencontre, classée à risque entre les deux rivaux lorsqu'elle est dans le cadre de la Ligue 1, servirait de test grandeur nature afin de mettre à l'épreuve le dispositif de sécurité autour des stades en vue de l'Euro 2016. Avec une foule de 80.000 personnes à gérer, le système "a un peu craqué", a reconnu le préfet de Seine Saint-Denis au Parisien

Un système que nous avons testé en condition avant la rencontre OM-PSG, en suivant le parcours classique du jour d'un supporter visiteur, en l'occurrence marseillais. Depuis le lieu de stationnement des bus, aux alentours du Stade de France, jusqu'aux portes de l'enceinte, le chemin aura été certes balisé, encadré par des forces de l'ordre mais avec des points noirs qui doivent être revus et corrigés avant le coup d'envoi de l'Euro, le 10 juin prochain.

Un tunnel très étroit pour des centaines de personnes

Il est environ 19h lorsque le RER D dépose une foule nombreuse sur les quais, à 2h du coup d'envoi. Dès la sortie de la gare de Saint-Denis, le personnel de la SNCF aiguille les fans ("les Marseillais à gauche, les Parisiens à droite"). Les forces de sécurité sont déjà présentes en tenue anti-émeute et à cheval. La route est quant à elle fermée à la circulation dans un quartier essentiellement d'affaires. À chaque intersection, des policiers s'assurent que la foule va dans le bon sens et une signalisation est présente, bien que peu visible pour le moment. Après une petite dizaine de minutes de marche à travers les rues où sont stationnés les bus chargés d'amener les fans de l'OM à Saint-Denis, le premier écueil intervient. 

En effet, afin d'atteindre le Stade de France il faut traverser le boulevard périphérique en passant sous un tunnel. Une chemin certes pratique mais beaucoup moins lorsqu'il s'agit de faire passer des centaines de personnes en même temps. La foule grossit donc devant l'accès étroit, créant un attroupement potentiellement dangereux. Heureusement, tout se fait dans de bonnes conditions et au bout de 15 minutes, la traversée se fait, encadrée par des gendarmes à l'entrée et à la sortie, ainsi que par du personnel du Stade de France

Un attroupement dangereux et cible éventuelle idéale

À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

Après donc une demi-heure de marche et d'attente, voici qu'arrive le calvaire de milliers de personnes samedi soir. Afin d'accéder à la porte U du Stade de France, l'une des 4 entrées ouvertes sur 26 dans le cadre des mesures de sécurité, il faut passer sous le pont en longeant le périphérique. Sur la gauche, côté route, une demi-douzaine de fourgon de gendarmes stationnent et les forces de l'ordre sont sur les dents, casque vissé sur la tête et bouclier à la main. Il faut dire que des centaines de supporters marseillais sont alors amassés dans un espace restreint. Si les chants des fans mettent une ambiance folle, les fumigènes et surtout une pluie de bombes agricoles rendent les gendarmes mais aussi les autres supporters très nerveux. 

Une bonne dizaine de fois, des pétards très bruyants sont lancés de l'autre côté du mur et une détonation forte s'en suivait, créant des sursauts dans la foule. Sur une trentaine de mètres et à 1h30 du coup d'envoi, la foule s'amasse et rien ne semble avancer. Devant, on distingue un espace grillagé à l'accès étroit pour une telle foule, et dans lequel on se sent enfermé pendant plusieurs minutes. Les fans, de plus en plus énervés et largement alcoolisés dans les pubs du quartier, s'impatientent et des mouvements de foule se créent. Une poignée d'inconscients fonce dans le tas pour se creuser un passage, occasionnant des bousculades, heureusement sans conséquences lourdes. 

Les fourgons de gendarmes étaient présents en nombre
Les fourgons de gendarmes étaient présents en nombre Crédit : Ryad Ouslimani

L'incompréhensible unique point de filtrage

Plusieurs personnes, notamment des femmes, commencent à pleurer et à avoir des crises de panique. Elle sont extirpées de la foule pour aller se mettre de côté. Problème, elles devront quand même faire le chemin afin d'accéder au stade à un moment donné. Une fois à l'intérieur de cette espèce de "cage", le passage est barré et l'on ne peut sortir que par un seul passage, coincé entre une barrière et ledit grillage. Une seule personne est donc chargée de ce contrôle. Ensuite, tout au long de la rampe, une dizaine de points de passage permettent une fouille des sacs et une palpation corporelle complète. Il a fallu plus d'une heure pour passer cet entonnoir dangereux, avec ou sans menace terroriste.

Les points de fouilles sont plus nombreux que les points de filtrage
Les points de fouilles sont plus nombreux que les points de filtrage Crédit : Ryad Ouslimani

Des forces de l'ordre, certes, sont constamment présentes en masse mais il semble bien qu'un parcours mieux balisé et des points de passages moins étroits soient indispensables, sous peine d'avoir des problèmes au moment de l'arrivée de supporters de 30 nations pour l'Euro 2016. Déjà testé par nos soins lors de matches précédents (équipe de France et Tournoi des VI Nations), l'arrivée par le RER B se faisait dans conditions moins chaotiques mais il semble qu'il y ait eu aussi des mouvements de foule inquiétants, avec des personnes prises de paniques. Le point de contrôle était bondé avant l'accès à la rampe mais contrairement à l'autre accès, plusieurs points de passages et de fouilles étaient en place. Dans ces conditions, il faudra prévoir d'arriver au stade deux heures avant les rencontres du championnat d'Europe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Sécurité Olympique de Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants