2 min de lecture Football

Un médecin suédois accuse Zlatan Ibrahimovic de dopage

Ses soupçons portent sur la prise de masse du buteur quand il jouait à la Juve. L'agent d'Ibra contre-attaque.

Zlatan Ibrahimovic le 23 mai 2015 au Parc de Princes, à Paris.
Zlatan Ibrahimovic le 23 mai 2015 au Parc de Princes, à Paris. Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Nicolas Bamba

Et si la domination exercée par Zlatan Ibrahimovic sur les terrains de football depuis des années était en partie le fruit du dopage ? C'est la conviction d'Ulf Karlsson, un médecin suédois connu pour avoir encadré plusieurs sprinters de son pays. Dans un entretien au journal Aftonbladet, il accuse la star du PSG de s'être dopé lorsqu'il portait le maillot de la Juventus (de 2004 à 2006).

"Zlatan a pris 10 kilos en six mois lors de son passage à la Juventus. Je crois qu’il était dopé, j'en suis convaincu. C’est impossible de faire ça en si peu de temps", assure Ulf Karlsson. Le médecin cite également un autre Suédois, Albin Ekdal, éphémère milieu de terrain de la Vieille Dame durant la saison 2008-2009 : "Il a pris 8 kilos dans ce club. En plus ils ont un médecin qui a déjà été suspendu 22 mois".

"Nous pouvons prouver que tout est faux"

Mino Raiola, agent de Zlatan Ibrahimovic
Partager la citation

Mino Raiola, l'influent agent de Zlatan Ibrahimovic entre autres, s'insurge contre le docteur Karlsson dans Sport Expressen. Lui et l'attaquant de 34 ans ne comptent pas laisser passer ces accusations : "Nous allons l'attaquer en justice. Je ne suis pas un expert, mais nous avons un avocat suédois. Il y a toujours des 'haters'. Peut-être que c'est un ancien athlète qui n'a pas réussi. Peut-être qu'il est jaloux. Cet homme a fait une grosse erreur. Il y aura pour lui une vie avant cette déclaration, et une vie après".

"Il répand des mensonges", poursuit Mino Raiola, qui rappelle qu'"il y avait plein de contrôles à la Juventus" et que "Zlatan a été contrôlé entre 15 et 20 fois". "Nous pouvons prouver que tout est faux. Dans tous les clubs où il est passé, Zlatan n'a pris aucun médicament, même pas de l'aspirine", ajoute-t-il.

Le dopage et l'Italie, une histoire sulfureuse

À lire aussi
Megan Rapinoe après la victoire de l'équipe américaine contre l'Espagne, le 24 juin 2019 sport
Ballon d'Or 2019 : l'Américaine Megan Rapinoe sacrée chez les femmes

Si Zlatan Ibrahimovic n'avait jamais fait l'objet de telles accusations jusqu'à présent, ce n'était pas le cas pour la Juve et des joueurs passés par l'institution turinoise. L'Italie a longtemps eu une réputation sulfureuse en matière de dopage. Le Monde rappelle que le pays ne s'est doté d'une législation pénalisant ces pratiques qu'en 2000.

Maître à jouer de la Juventus de 1996 à 2001, Zinédine Zidane a confirmé il y a quelques années qu'il prenait de la créatine (un produit controversé mais légal qui aide à développer la masse musculaire) à l'époque, comme beaucoup d'autres joueurs en Serie A. Fabio Cannavaro, cadre de la Juve quand Ibra y jouait, provoqua une controverse quand fut diffusée une ancienne vidéo le montrant en train de s'injecter des produits suspects.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Football Paris Saint-Germain Zlatan Ibrahimovic
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants