1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2016 : pourquoi la phase de groupes n'aura pas grand intérêt
2 min de lecture

Euro 2016 : pourquoi la phase de groupes n'aura pas grand intérêt

ÉCLAIRAGE - Avec le passage à 24 nations, les favoris ont peu de chance de passer à la trappe avant les 8es de finale de l'Euro 2016.

Le Palais des Congrès de Paris au moment du tirage au sort de l'Euro 2016 le 12 décembre 2015
Le Palais des Congrès de Paris au moment du tirage au sort de l'Euro 2016 le 12 décembre 2015
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Dorian Waymel

Pour le suspense, il faudra repasser. Le passage de l'Euro 2016 pour la première fois de 16 à 24 nations impliquera forcément une baisse d'intérêt pour la phase de groupe par rapport aux éditions précédentes. Six groupes de 4, et presque aucune chance de voir un favori éliminé avant la seconde phase du tournoi.

En effet, alors que le moindre faux-pas pouvait s'avérer (presque) fatal par le passé, une défaite en phase de poules n'aura plus les mêmes conséquences désormais. La raison est simple, avec la création de 8es de finale, 16 équipes sur 24 franchiront le premier pallier. En plus des deux premiers de chaque groupe, les 4 meilleurs troisièmes rejoindront eux aussi la phase à élimination directe. Un taux de recalés très faible donc, alors que de nombreuses nations atteignent la phase finale pour la première fois et manquent de vécu à ce stade de la compétition pour jouer les trouble-fêtes a priori (Islande, Irlande du Nord, Albanie, Pays de Galles, Slovaquie).

Pas de véritable "groupe de la mort"

Un exemple ? En 2012, le Danemark ou l'Ukraine seraient passés en terminant 3es de leur groupe avec.. 3 points. Soit deux défaites et une victoire en trois matches (ou 3 matches nuls). Dès lors, peut-on réellement parler de "groupe de la mort" concernant la poule E de l'Euro 2016 ? La Belgique, l'Italie et la Suède pourraient très bien passer tous les trois en 8es de finale. Il n'y a plus ce risque de perdre une nation majeure très vite dans la compétition. Tout l'inverse de l'Euro 2008 par exemple, où la France avait été éliminée derrière l'Italie et les Pays-Bas.

Enfin, difficile de se projeter sur la suite de la compétition. Car les huitièmes de finale sont assez illisibles en fonction des multiples cas de figure liés aux différents meilleurs troisièmes. Par exemple, le 1er du groupe D affrontera le 3e du groupe B, E ou F. Même chose avec le 1er du groupe C qui affrontera le 3e du groupe A, B ou F. Par contre, le 1er du groupe E est certain de rencontrer le 2e du groupe D et n'aura pas "l'avantage" de rencontrer un 3e d'une autre poule. 

Euro 2016 : les six groupes
Euro 2016 : les six groupes
Crédit : AFP
Euro 2016 : présentation
Euro 2016 : présentation
Crédit : AFP
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/