1 min de lecture Mercato

Sarkozy élogieux envers Neymar, "un jeune qui fait se dresser les foules"

RÉACTION - L'ancien président de la République était à Reims pour assister à l'inauguration d'un complexe baptisé du nom de l'ancien footballeur français, Raymond Kopa.

Sarkozy rend hommage à Kopa, en prenant l'exemple de Neymar
Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Une ode au ballon rond. Le Stade de Reims inaugurait mardi 29 août son "centre de vie Raymond Kopa", cinq mois après le décès, à 85 ans, de la légende du football français. De 1951 à 1956, puis de 1959 à 1968, il avait fait la gloire du club marnais, avec qui il avait gagné quatre fois le championnat de France avant de devenir un Ballon d'Or historique du Real Madrid.

Pour le baptême de cette infrastructure de 3.300 mètres carrés, couvrant également 13 hectares de terrains d'entraînement, de nombreuses personnalités étaient présentes. Outre la présidente de la Ligue de football professionnelle, Nathalie Boy de la Tour, et le dirigeant madrilène Emilio Butragueño, Nicolas Sarkozy a répondu à l'invitation. Il s'est alors livré à un discours vibrant sur l'héritage laissé par le Napoléon du football.

"C'est parce que là-haut, il y a des gens comme Kopa, qu'un petit enfant avec des pieds carrés rêvera quand même lorsqu'il viendra sur le terrain. C'est parce qu'on a des héros, des exemples, que le football c'est le rêve. Et ne tuons jamais le rêve", a clamé l'ancien président de la République.

Fervent supporter du Paris Saint-Germain, dont il ne rate que très rarement les matchs au Parc des Princes, l'ex-chef de l'État s'est ensuite lancé dans une comparaison avec Neymar, afin de souligner l'importance que peuvent avoir des footballeurs d'exception dans la société. "Mon Dieu qu'il est important pour la France d'avoir un jeune Brésilien qui arrive, qui remplit les stades, qui fait se dresser les foules. Ce petit gosse, il y a quelques années, était dans les bidonvilles brésiliens. Maintenant, il est au firmament, il fait rêver des millions et des millions de gens. C'est ça le football. C'est en cela que le football et le sport sont indispensables à la société".

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés