1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. PSG : un salarié du club raconte sa grève de la faim
3 min de lecture

PSG : un salarié du club raconte sa grève de la faim

Patrick Michel, magasinier de l'équipe féminine de football du PSG, s'est mis en grève de la faim en novembre. Aujourd'hui encore, il dénonce ses conditions de travail.

Marie-Laure Délie, attaquant du PSG
Marie-Laure Délie, attaquant du PSG
Maxime Magnier

Le PSG vit mal. Et ses salariés aussi. Ce vendredi 23 décembre, dans les colonnes du quotidien L'Équipe, un employé de la section féminine du club raconte les circonstances qui l'ont amené à entamer, en novembre de cette année, une grève de la faim.

Patrick Michel, 62 ans, fait partie des anciens du club. Il y a vingt-cinq ans, il était déjà "bénévole à l'association PSG", tel qu'il le raconte à L'Équipe. En 2012, lors du "divorce entre l'association et la section féminine, qui a rejoint la société PSG", il se voit proposer un poste avec "les filles" du PSG. S'en suivent plusieurs années de dévouement à l'institution Paris-Saint-Germain. "J'ai lancé des projets afin d'améliorer le quotidien des filles et même fait des travaux moi-même", détaille le sexagénaire.

Un violent changement

Mais les choses se gâtent à l'été 2016. Patrice Lair, jadis entraîneur à succès des féminines de l'OL, rejoint l'écurie parisienne. "Il a écarté toutes les personnes proches de Farid Benstiti (précédent coach de l'équipe, NDLR), sauf moi", explique Patrick Michel. Et les soucis du magasinier ne font que commencer. Cet été là, à cause de "problèmes de santé", il est forcé de se faire opérer. "Je devais être absent trois mois et le club m'a donc trouvé un remplaçant. J'ai bossé comme un fou et, finalement, je suis revenu après sept semaines, mi-juillet", se rappelle-t-il. À ce moment-là, Patrick Michel, qui n'a jamais rencontré le nouvel entraîneur, se fait peu à peu évincer du staff parisien, sans réellement savoir pourquoi. "Il n'y a eu aucune présentation. Patrice Lair n'a jamais pris de mes nouvelles pendant ma convalescence. Je me suis donc présenté à lui à mon retour, ç'a duré à peine deux minutes. Ensuite, j'ai été victime de brimades et de harcèlement."

Les "brimades", justement, le salarié des rouge-et-bleu les détaille dans L'Équipe : "J'apprends par exemple que je ne suis pas du stage d'avant saison. Lair me dit que c'est comme ça. Mon remplaçant tombe malade juste avant le départ et je le supplée au pied levé les samedi et dimanche afin de préparer le matériel des filles", évoque-t-il notamment. 

La rupture

À lire aussi

Puis vient la rupture. Patrick Michel s'en souvient : "Il y a eu un gros clash. Lair m'a dit un jour que j'étais "un enc..." et que je faisais "tout pour lui mettre des bâtons dans les roues". Il a dit cela devant des joueuses." S'en suivent plusieurs décisions de la direction parisienne, qui écarte peu à peu l'employé historique du club. "Alors que je suis rétabli, mon remplaçant voit son CDD renouvelé, puis, mi-novembre, il est prolongé jusqu'à la fin de la saison. Et moi je suis au placard depuis fin de juillet-début août", explique-t-il.

Les instances du Paris Saint-Germain tentent alors de déminer ce dossier explosif. Trop tard. Patrick Michel a entamé sa grève de la faim. Il reçoit bien un mail de la directrice des ressources humaines, mais refuse l'entretien qui lui est proposé. Puis vient le tour de Jean-Claude Blanc, directeur général délégué du club, de tenter un désamorçage. "Il m'a confié qu'il lançait une enquête interne, mais qu'il me demandait de cesser ma grève de la faim qui a duré six jours. Je lui ai répondu d'accord mais que je la reprendrai si ça n'évoluait pas."

Depuis, le sexagénaire attend, partagé entre son amour du club et sa dignité. "J'aime ce club, c'est tout pour moi. J'ai sacrifié ma vie de famille pour le PSG : ma femme, c'est la section féminine. (...) Aujourd'hui, je souhaite que mon affaire se règle en interne et pas devant le tribunal des prud'hommes. Mais s'il faut que ça se termine ainsi, tant pis..."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/