2 min de lecture Ligue 1 Conforama

PSG-Troyes : pourquoi la rencontre était diffusée en clair

ÉCLAIRAGE - Détenteur des droits de diffusion des principales affiches de Ligue 1, Canal+ a partagé le match de la 15ème journée avec sa petite sœur de la TNT, C8, mercredi 29 novembre.

Neymar, Mbappé et Cavani au Parc des Princes en septembre 2017
Crédit Image : ALAIN JOCARD / AFP

Anecdotique sportivement mais surtout historique et polémique médiatiquement. La rencontre PSG-Troyes de mercredi 29 novembre (2-0), dans le cadre de la 15ème journée de cette saison 2017-2018 de Ligue 1, a marqué une véritable rupture dans le paysage audiovisuel français. Pour la première fois depuis près de 60 ans, une rencontre du championnat de France de 1ère division de football étaitdiffusée en clair, gratuitement, sur une chaîne de télévision, en l’occurrence C8.

Pour trouver trace d'un match accessible à tous, il faudrait vraisemblablement remonter au 8 novembre 1969, avec un Lyon-Rennes diffusé sur l'ORTF. Une époque si lointaine que personne ne s'en souvient vraiment, ni à la Ligue de football professionnel (LFP), ni chez les groupes de médias. Ce qui est sûr, c'est que depuis que Canal+ est le principal détenteur des droits des grandes affiches du championnat, en novembre 1984, jamais une chaîne gratuite n'a eu le privilège de diffuser un tel match.

Canal a besoin d'aider C8 à remonter les audiences

Charles Biétry, ancien directeur des sports de Canal+
Partager la citation

Joint par RTL.fr, Charles Biétry, ancien directeur des sports de la chaîne cryptée puis directeur délégué de beIN Sport, le confirme. Désormais consultant au LOSC, l'homme de 74 ans se souvient en revanche d'un match en clair sur Canal+, mais en Coupe d'Europe : un Bordeaux-Dniepropetrovsk en mars 1985. Tollé chez les concurrents à l'époque. Objectif atteint pour Canal avec un envol des abonnements.

Trente-deux ans plus tard, le but du groupe dirigé par Vincent Bolloré est similaire, estime Charles Biétry : "Canal a besoin d'aider C8 à remonter les audiences", entraînant, mécaniquement, une hausse des recettes publicitaires pour la chaîne de la TNT. Parallèlement, la principale chaîne du groupe espère mettre en avant aux yeux du plus grand nombre son savoir-faire en matière de diffusion sportive, à un moment crucial de l'année, juste avant les fêtes, pour le recrutement de nouveaux abonnés.

"Vivez l'expérience Canal", invite la chaîne cryptée dans son communiqué. "Noël avant l'heure sur C8", promet celui de sa petite sœur. Les deux antennes co-diffuseront ce PSG-Troyes avec deux équipes de commentateurs différents - la condition imposée par la LFP -, et un après-match en plateau labellisé autrement, mais avec des journalistes et des consultants bien connus des abonnés pour narrer les chevauchées de Neymar, Cavani, Mbappé et consorts.

C8 brise un accord vieux de près de 30 ans

Les milliers de fans de football qui ne sont abonnés ni à Canal+ ni à beIN Sport se réjouiront sans doute de pouvoir assister, le temps d'une soirée, à un match de la machine à marquer parisienne. Dans l'univers des médias, en revanche, la guerre est déclarée, notamment entre C8 et TMC (groupe TF1), qui se battent pour le leadership de la TNT. 

La polémique vient de la date de l'annonce de la programmation de ce match, le mardi 14 novembre, soit 15 jours en amont. En agissant ainsi, C8 a brisé un accord de près de 30 ans qui oblige les chaînes à communiquer leurs programmes trois semaines à l'avance, pour faciliter le travail des magazines télé. Furieux, ces derniers ont décidé de parler a minima des programmes de C8 dans leur édition couvrant la période du 3 au 9 décembre prochains.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés