2 min de lecture Ligue des champions

PSG-Real : "Arrêtez de pleurnicher sur la blessure de Neymar", lance Lizarazu

INVITÉ RTL - Le champion du monde 98 attend de voir si le Paris Saint-Germain est réellement "une grande équipe" et voit d'un bon œil l'absence de Neymar pour ce choc retour des 8es de finale de la Ligue des champions.

6 minutes pour trancher
PSG-Real : "Arrêter de pleurnicher sur la blessure de Neymar", lance Lizarazu
Crédit Média : RTLnet Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Voir la suite

En route pour l'exploit ? Après sa défaite en 8e de finale aller de la Ligue des champions à Madrid, les Parisiens sont dos au mur avant ce choc retour au Parc des Princes. Devant son public, le PSG veut y croire malgré l'absence de Neymar. Un forfait de poids, quand on sait que le Brésilien a clairement été acheté 222 millions pour ce genre de rencontre, qui ne doit pas être une excuse. 

"Est-ce que le PSG est une grande équipe ? On va le savoir ce soir. Il faut arrêter de pleurnicher sur la blessure de Neymar, c'est la première chose. Ça a beaucoup pleurnicher toute la semaine. Ça a aussi beaucoup pleurnicher sur l'arbitrage. C'est un peu caricatural", critique Bixente Lizarazu

Le champion du monde 98 et consultant pour RTL appelle dorénavant les dirigeants parisiens à "valoriser" leur effectif avec notamment la titularisation attendue d'Angel Di Maria. "Je ne peux pas dire que c'est une chance, mais ça ne doit pas être un handicap, une excuse. Collectivement, cette attaque peut-être plus forte car la relation technique entre Cavani et Di Maria est meilleure (...)  Il faut valoriser son effectif et positiver sur les talents que tu as", glisse-t-il.

C'est le fruit d'un travail à long terme qui va être évalué

Bixente Lizarazu
Partager la citation

Mais ce match dépasse le seul cadre de la Ligue des champions. En cas d'élimination face au Real Madrid, des changements de poids pourraient intervenir dans les mois à venir. "C'est le fruit d'un travail à long terme qui va être évalué. Sur l'espace d'un match, tout va se décider. Ça passe ou ça casse", déclare Bixente Lizarazu.

En cas d'échec, les lignes pourraient considérablement bouger au sein du club de la capitale. "Si ça casse, l'entraîneur va partir, des joueurs majeurs partiront". En première ligne, l'ancien international français cible notamment Thiago Silva, dont les prestations lors des grands rendez-vous sont souvent décriées. Le capitaine parisien pourrait jouer gros ce mardi 6 mars.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés