3 min de lecture Ligue 1 Conforama

PSG-Nice : ces petits problèmes que doit régler Unai Emery

DÉCRYPTAGE - Au PSG, le nul contre Marseille a notamment mis en lumière le manque d'implication de Neymar, Mbappé et Cavani dans le travail défensif.

Unai Emery et Pep Guardiola en février 2012
Unai Emery et Pep Guardiola en février 2012 Crédit : JOSE JORDAN / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Le Paris Saint-Germain n'est pas en aussi bonne santé que pourrait supposer son invincibilité depuis le début de saison (14 matches officiels, 12 victoires). Il n'est bien entendu pas question de la sempiternelle crise d'automne que le nul arraché laborieusement à Marseille (2-2) aurait fait revenir au galop. Il n'empêche que ce résultat a confirmé l'existence de maux qui s'accentuaient au fil des matches. La réception de l'OGC Nice, vendredi 27 octobre en ouverture de la 13e journée de Ligue 1 (20h45), pourrait aider l'entraîneur Unai Emery à trouver un début de remède.

Avec 43 buts marqués en championnat et en Ligue des champions, le Paris Saint-Germain s'impose comme étant l'une des attaques les plus redoutables d'Europe. Le trio d'attaque composé de Neymar, Cavani et Mbappé n'y est évidemment pas étranger. Dès leurs premières minutes ensemble, contre Metz (1-5) puis le Celtic (0-5), les trois attaquants ont démontré leur efficacité.

Outre le fait que les dribbleurs Neymar et Mbappé ont tendance à oublier leurs partenaires en confisquant le ballon, leur association pose un problème flagrant : le manque d'implication de ces trois attaquants dans le travail défensif. Ils délaissent bien trop souvent le reste de l'équipe lorsque la possession est perdue. Par conséquent, l'équipe défend seulement à sept (outre le gardien) et l'adversaire a beaucoup de possibilités au milieu de terrain pour développer ses actions. Cela peut aussi, d'ailleurs, poser un souci à la récupération du ballon. Les milieux de terrain sont alors bien plus sollicités afin de réussir la transition.

À lire aussi
Neymar et Mbappé le 2 novembre 2018 au Parc des Princes Ligue 1 Conforama
PSG-Montpellier : la Ligue accepte le report pour le stage au Qatar

Une tactique qui peut quand même servir ?

S'agit-il d'une consigne d'Unai Emery ? Ou est-il débordé par l'attirance pour le but de ses trois attaquants (et surtout de Neymar et Mbappé qui occupent les ailes) ? "L'adaptation des nouveaux joueurs est un processus dans une saison que nous voulons faire plus rapidement, mais on a besoin de matches et d'entraînement pour cela. Avec l'expérience, on va avoir cet équilibre", a reconnu l'entraîneur basque en conférence de presse.

Il se pourrait, néanmoins, que cette volonté d'avoir ce trio redoutable le plus haut possible sur le terrain devienne une stratégie assumée face à certains adversaires. Pour le coach, l'équilibre à trouver "dépend aussi un peu de comment joue l'adversaire et de comment nous sommes sur le terrain". Mais cela sera-t-il vraiment viable lors des matches qui compteront vraiment, c'est-à-dire ceux de la phase finale de la Ligue des champions, en deuxième partie de saison ?

Face à l'OGC Nice, les Parisiens seront privés de Neymar à cause de son carton rouge reçu au Vélodrome. Son absence pourrait être l'occasion de voir la différence entre l'équipe vue à Marseille et une autre qui, privée de son atout offensif le plus impressionnant, pourrait décider d'être un peu plus vigilante sur son repli.

Comment remplacer Motta ?

Thiago Motta, sentinelle devant la défense, manquera aussi à l'appel. Ce sera une nouvelle occasion pour le PSG de voir s'il est en mesure d'assumer une absence de son titulaire qui n'a pas de doublure sur le banc. Par défaut, c'est Adrien Rabiot qui le supplée à ce poste.

Le jeune milieu français a d'ailleurs dû assumer cette tâche ces derniers temps, sans donner satisfaction et faisant même preuve d'un certain dilettantisme dans son jeu. Problème : la presse s'est récemment fait l'écho de son irritation à jouer à ce poste, préférant être aligné légèrement plus haut sur la pelouse. Malgré un rythme digne des plus grands d'Europe, le PSG a donc encore bien des ajustements à faire.

PSG-Nice : les équipes probables

Paris Saint-Germain : Areola - Dani Alves, Marquinhos, Thiago Silva (cap), Kurzawa - Verratti, Rabiot, Draxler - Di Maria, Cavani, Mbappé.


OGC Nice : Cardinale - Marlon, Dante (cap), Le Marchand - Souquet, Koziello (ou Lusamba), N. Mendy, Lees-Melou, Jallet - Sneijder - Balotelli.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Paris Saint-Germain Neymar
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790690551
PSG-Nice : ces petits problèmes que doit régler Unai Emery
PSG-Nice : ces petits problèmes que doit régler Unai Emery
DÉCRYPTAGE - Au PSG, le nul contre Marseille a notamment mis en lumière le manque d'implication de Neymar, Mbappé et Cavani dans le travail défensif.
https://www.rtl.fr/sport/football/psg-nice-ces-petits-problemes-que-doit-regler-unai-emery-7790690551
2017-10-27 08:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/f_-yQpGL9Nlkj4w8Bu6b6w/330v220-2/online/image/2016/1212/7786245584_unai-emery-et-pep-guardiola-en-fevrier-2012.jpg