3 min de lecture Paris Saint-Germain

PSG : Nasser Al-Khelaïfi promet de "gros changements", Laurent Blanc peut-être menacé

Dans une interview accordée au "Parisien", le président du PSG annonce "un nouveau cycle" pour le club dès cet été après une "mauvaise saison".

Le président du PSG Nasser Al-Khelaifi le 14 avril 2015
Le président du PSG Nasser Al-Khelaifi le 14 avril 2015 Crédit : AFP/M.Medina
Eleanor Douet
Eléanor Douet

C'est une interview qui va faire grand bruit. Dans un entretien accordé au journal Le Parisien, vendredi 3 juin, le président du Paris-Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, se dit "très déçu" de la "mauvaise saison" du club. Malgré une année où le PSG a remporté le Trophée des champions, la Ligue 1, la Coupe de France et la Coupe de la Ligue, le dirigeant qatari estime que son club "a échoué".

Surtout, c'est l'élimination en quarts de finale de la Ligue des champions face à Manchester City que Nasser Al-Khelaïfi n'a "toujours pas digéré". "On n’a pas atteint notre objectif européen, donc c’est une mauvaise saison". Pourtant invité en tribune, le président confie ne pas avoir été voir la finale Réal-Atlético. "Pour moi, on aurait dû jouer cette finale, je n’ai toujours pas digéré l’élimination ; alors c’était impossible d’être dans la tribune de San Siro. J’ai quitté Milan trois heures avant le coup d’envoi", confie-t-il au Parisien

Évoquant le "pire moment" depuis qu'il est à Paris, Nasser Al-Khelaïfi explique : "Nous n’étions pas prêts mentalement". Selon lui, lors des matches face à Chelsea, "les joueurs étaient nerveux, ils avaient faim, ils étaient prêts. Je n’ai pas retrouvé ça face à Manchester". "Deux heures avant le match retour à Manchester (perdu 1-0 après un nul 2-2 à Paris, ndlr), je savais qu’on allait perdre", révèle-t-il. "Je ne sentais pas les joueurs (…). Ils n’étaient pas prêts au combat. On a perdu avant de jouer. À qui la faute ? Cela ne doit plus se reproduire."

Laurent Blanc en sursis ?

Même s'il assure le soutenir "depuis trois ans", Laurent Blanc ne semble plus une évidence, même si l'entraîneur a été prolongé pour deux ans. "Maintenant, il faut penser à ce que nous ferons la saison prochaine pour construire un groupe plus fort au niveau européen. Je le répète, c’est la première fois que nous échouons et je dois me poser les bonnes questions. Dois-je changer ma façon de diriger ? Dois-je changer les gens ? Dois-je changer de système ? Dois-je changer les joueurs ?", se demande Nasser Al-Khelaïfi qui explique réfléchir à "gros changements" qui pourraient arriver dès cet été, sans pour autant en dévoiler la teneur. 

À lire aussi
Le trophée de la Ligue des champions et les affiches des quarts de finale 2020, le 10 juillet à Nyon Ligue des champions
Ligue des champions : le calendrier de la phase finale en heures françaises

Le président du club se refuse même à dire si Laurent Blanc sera encore l'entraîneur du PSG l'année prochaine. Il ne dira d'ailleurs pas son nom une seule fois en 1h30 d'interview selon Le Parisien. "Je ne parlerai pas aujourd’hui de cas particulier. De gros changements vont arriver, un nouveau cycle va commencer, vous verrez. En tout cas, si on continue comme ça à tous les niveaux, on ne va pas y arriver."

On a besoin de joueurs qui mangent le gazon, prêts à mourir pour le club et pour ce maillot.

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG
Partager la citation

Après le départ de Zlatan Ibrahimovic, Nasser Al-Khelaïfi ne pense pas recruter une star du ballon rond. "On va recruter des joueurs qui apporteront encore plus à l’équipe. Au début, on a eu besoin de joueurs pour développer notre image. Aujourd’hui, grâce à eux, le PSG est connu partout dans le monde. Comme chaque année, on cherche des joueurs qui vont aider l’équipe à franchir un palier sur le terrain. On a besoin de joueurs qui mangent le gazon, prêts à mourir pour le club et pour ce maillot."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi Laurent Blanc
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants