1 min de lecture Ligue 1 Uber Eats

PSG-Lyon : pourquoi Aulas est reparti satisfait du Parc des Princes

ÉCLAIRAGE - En dépit de la première défaite de son club en championnat, le président de l'OL affichait un large sourire à l'issue de la rencontre qui l'opposait au PSG, dimanche 17 septembre.

Jean-Michel Aulas discute avec Nasser Al-Khelaïfisous les yeux de Nicolas Sarkozy, le 17 septembre 2017 au Parc des Princes
Jean-Michel Aulas discute avec Nasser Al-Khelaïfisous les yeux de Nicolas Sarkozy, le 17 septembre 2017 au Parc des Princes Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Il y a parfois des défaites qui passent mieux que d'autres. À l'occasion de la première sortie du trio Neymar-Edinson Cavani-Kylian Mbappé sur la pelouse du Parc des Princes, Lyon a tenu le PSG en échec durant 75 minutes (but contre son camp de Marcelo).

Si le club phare des années 2000 en France repart finalement avec une défaite par deux buts d'écart (2-0 après un deuxième c.s.c de Morel), le contenu est prometteur pour la suite de la saison. L'OL aurait même pu ouvrir le score, notamment sur une frappe sur la barre transversale de Tanguy Ndombele (67e).

Présent en tribune présidentielle aux côtés de Nicolas Sarkozy et de son homologue parisien Nasser Al-Khelaïfi, Jean-Michel Aulas soulignait à l'issue de la rencontre qu'il faut "un peu de réussite, souvent la réussite sourit aux puissants (...) Mais globalement on est satisfait du match qui a été produit mais qui fait zéro point pour la suite".

On a pu discuter de mes préoccupations

Jean-Michel Aulas, président de l'OL
Partager la citation

Satisfait, l'homme fort du club rhodanien l'était aussi pour une autre raison : la reprise du dialogue avec Al-Khelaïfi. "Les choses se sont bien passées. On a pu discuter de mes préoccupations et aussi de son ambition. Je pense qu'on peut trouver dans le futur des terrains d'entente".

À lire aussi
Les joueurs de l'Olympique Lyonnais le 25 octobre 2020 Ligue 1 Uber Eats
Ligue 1 : Lyon s'impose largement face à Monaco et remonte au classement

Autant dire des terrains d'ordre financiers pour que le Qatar, via sa chaîne beIN Sports, reverse plus d'argent au football français, en vendant plus et mieux ses droits à l'international. "Non pas dans trois ans, parce que Neymar et Mbappé viennent d'arriver au PSG, mais dès cette année", a insisté Aulas. Son sourire annonce-t-il des garanties ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Uber Eats Paris Saint-Germain Olympique Lyonnais
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants