3 min de lecture Ligue 1 Conforama

PSG : les 3 missions d'Antero Henrique en tant que directeur sportif

DÉCRYPTAGE - Le Paris Saint-Germain, devancé par l'AS Monaco en Ligue 1 cette saison, vient d'officialiser l'arrivée du Portugais.

Vue de l'intérieur du Parc des Princes le 28 novembre 2015
Vue de l'intérieur du Parc des Princes le 28 novembre 2015 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Relancer la machine. Privé d'un cinquième titre de suite en championnat après avoir été éliminé en huitièmes de finale de Ligue des champions, le Paris Saint-Germain s'active en coulisses. D'après la presse portugaise, Antero Henrique devrait devenir le prochain directeur sportif du club. L'ancien responsable du FC Porto, sans poste depuis septembre dernier, devrait succéder au démissionnaire Olivier Létang, en partance pour une société britannique d'agents sportifs. Il y a également des chances pour qu'il relève aussi Patrick Kluivert, directeur du football dont le bilan serait remis en cause par les dirigeants.

Connu pour avoir déniché de nombreux talents au FC Porto (James Rodriguez, Falcao, entre autres) ensuite revendus à prix d'or le plus souvent, le Portugais de 49 ans jouit d'un important carnet d'adresses et sait mettre au point un réseau de scouts particulièrement efficace. Polyglotte, et notamment capable de parler français, Antero Henrique va devoir remettre en ordre un club qui a quelque peu dévié de sa feuille de route établie à l'été 2011, lors du rachat par Qatar Sports Investments.

1. Un projet sportif à mettre au point

Pour commencer, le Paris Saint-Germain va devoir remettre au point une vraie stratégie sportive afin de lancer un nouveau cycle qui, en réalité, aurait sans doute dû commencer à l'arrivée d'Unai Emery à l'été 2016. Faut-il lancer un projet à coups de recrutement de gros calibres ? Ou faut-il s'engager dans un plan à plus long terme, mettant l'accent sur de jeunes talents en devenir et le centre de formation ? S'il fallait caricaturer, le Real Madrid est l'exemple typique du premier schéma décrit, tandis que le deuxième dessein s'apparente au projet de l'AS Monaco post-première saison en Ligue 1 de l'actionnariat russe.

À lire aussi
Le Caennais Frédéric Guilbert face au Bordelais François Kamano, le 24 mai 2019 Ligue 1 Conforama
Ligue 1 : Caen relégué en Ligue 2, Dijon en barrage face à Lens

Pour qu'il réussisse, ce projet devra être mis au point avec l'entraîneur en poste, Unai Emery à l'heure actuelle, mais aussi tout le reste du club, du staff de l'équipe première à la direction en passant par les responsables des équipes de jeunes. Au début du projet qatari, le Paris Saint-Germain avait misé sur un programme hybride, permettant d'éviter les premiers travers de Manchester City en difficulté dans les premières années suivant la prise de contrôle émiratie. Conçu par Leonardo, il avait su être mis efficacement en branle par Carlo Ancelotti jusqu'à ce que la direction qatarie ne s'impatiente bien trop rapidement.

2. Un effectif à remettre à plat

Avant de recruter, le Paris Saint-Germain doit identifier ses carences. Celles-ci pourraient bien être sensiblement différentes en fonction du projet sportif établi. Reste que certaines questions devront indéniablement se poser. Le club peut-il continuer à faire confiance à ses deux gardiens Kevin Trapp et Alphonse Areola, qui ne donnent pas pleinement satisfaction ? En défense, doit-il se séparer de Serge Aurier, dont les performances n'ont plus jamais été les mêmes depuis ses controverses en direct sur Periscope ? En attaque, la présence de l'ailier Lucas, acheté 40 millions d'euros, interroge de plus en plus alors que sa progression dans le jeu semble bien trop maigre malgré les buts (9) et les passes décisives (5) en Ligue 1 cette saison. L'avenir semble encore plus incertain pour Hatem Ben Arfaen déroute totale au sein de la capitale.

Le PSG doit aussi s'occuper de ses joueurs les plus vieillissants et dont la fin de contrat approche. Si le départ de Maxwell, dépassé physiquement, est dorénavant acté, ceux de Thiago Motta et Blaise Matuidi peuvent être des options. Enfin, certaines énigmes devront aussi trouver des réponses à l'image de Grzegorz Krychowiak.

3. Un recrutement à améliorer

Les premiers recrutements sous la houlette de Leonardo combinaient stars coûteuses en indemnité de transfert ou salaires (Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic) avec des joueurs fiables mais expérimentés (Maxwell, Thiago Motta) et confiance accordée à des espoirs plus ou moins chers (Verratti, Marquinhos et Rabiot, pur produit du centre de formation).

Mais depuis le départ de l'ancien joueur brésilien, dont le poste est officiellement resté vacant durant plusieurs années malgré la présence de l'adjoint Olivier Létang, le recrutement s'est avéré bien moins efficace, donnant parfois l'impression d'achats compulsifs (David Luiz) ou peu inspirés (Trapp, Cabaye, Stambouli). Le mercato estival de 2016 a sans doute renforcé ce sentiment de mauvaise gestion, avec des départs non remplacés (Luiz et Ibrahimovic) alors que leur importance, aussi bien dans le jeu (qualitativement et quantitativement) que dans le vestiaire, était indéniable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Paris Saint-Germain Mercato
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788374772
PSG : les 3 missions d'Antero Henrique en tant que directeur sportif
PSG : les 3 missions d'Antero Henrique en tant que directeur sportif
DÉCRYPTAGE - Le Paris Saint-Germain, devancé par l'AS Monaco en Ligue 1 cette saison, vient d'officialiser l'arrivée du Portugais.
https://www.rtl.fr/sport/football/psg-les-3-missions-d-antero-henrique-en-tant-que-directeur-sportif-7788374772
2017-06-03 08:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3PcPi2qgR0lAC7n_vYj8gg/330v220-2/online/image/2016/1117/7785834688_vue-de-l-interieur-du-parc-des-princes-le-28-novembre-2015.jpg