3 min de lecture Ligue 1 Conforama

PSG-Dijon : pourquoi Neymar est sorti avant ses coéquipiers en boudant

ÉCLAIRAGE - Bien qu'élu homme du match et auteur de son premier quadruplé en Ligue 1, mercredi 17 janvier, l'attaquant brésilien a préféré filer aux vestiaires plutôt que de saluer les supporters à la fin du match contre Dijon.

Générique 1 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Le Journal RTL de 6h30 du 18/01/2018 : Neymar hué par certains supporters du PSG Crédit Image : CHRISTOPHE SIMON / AFP | Durée : | Date : La page de l'émission
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

8-0, soit la plus large victoire à domicile dans l'histoire du club parisien, toujours 11 points d'avance sur le premier poursuivant, Lyon, aucun blessé à signaler à 28 jours du choc aller contre le Real, des remplaçants qui répondent présents... Ce PSG-Dijon aurait du se conclure dans la joie. Neymar en a décidé autrement, dans un condensé de ses caractéristiques, à la fois brillant et agaçant, incontournable et égoïste.

Au coup de sifflet final, l'attaquant brésilien de 25 ans s'est emparé du ballon, comme le veut la tradition lorsqu'un joueur marque trois buts ou plus lors d'un même match. L'ancienne vedette de Barcelone s'est ensuite dirigée vers les vestiaires, ignorant le journaliste de Canal+ qui souhaitait l'interviewer, snobant son petit trophée d'homme de la rencontre en le refilant à un membre du staff parisien.

Pendant que les caméras de la chaîne cryptée suivaient le joueur le plus cher de l'histoire pénétrer dans les couloirs du Parc des Princes la mine sombre, ses coéquipiers se réunissaient devant un virage pour saluer le public, avant de traverser le terrain pour communier avec l'autre moitié du stade. Deux scènes opposés suscitant le malaise.

À lire aussi
Le fichage ethnique au PSG serait plus étendu qu'annoncé Paris Saint-Germain
Le fichage ethnique au PSG serait plus étendu qu'annoncé

Sifflé au moment de tirer le penalty

Pourquoi Neymar da Silva Santos Junior a-t-il agi de la sorte ? A-t-il été vexé par les sifflets et les "Cavani, Cavani", qui sont descendus des tribunes au moment de tirer le penalty de la 85e ? Très probablement. Pas forcément au courant de la possibilité pour l'Uruguayen de battre le record de buts sous le maillot parisien d'Ibrahimovic, le Brésilien s'est emparé du ballon pour transformer la sentence. Un geste qui n'a pas plus à une large partie du public.

"Peut-être" qu'il était "rancunier sur le moment", a admis le défenseur Belge Meunier. "La plupart des joueurs réagissent pareil : quand tu mets quatre buts, que tu mets deux passes décisives et tout ce que tu apportes pour l'équipe, te faire siffler juste pour un penalty... Je trouve ça un peu ingrat de la part des supporters. C'est vrai que cela aurait été un beau geste de Neymar (de le donner à Cavani, ndlr). Maintenant, c'est lui qui était cité pour le tirer. Il a fait ce qu'il devait faire en réalité".

À écouter également dans ce journal

- Après l'annonce de l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, les zadistes ont jusqu'au 30 mars pour évacuer. Le gouvernement s'est engagé à respecter la trêve hivernale. La décision finale a été prise lundi entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe.

- La centrale de Fessenheim doit fermer cette année. Sébastien Lecornu, secrétaire d'État à la Transition énergétique, se rend sur place ce jeudi 18 janvier, il est à la tête d'un comité de pilotage, chargé notamment de se pencher sur les 2.000 emplois directs et indirects concernés.

- D'après une information du Parisien, la mère de Maëlys a reconnu sa fille sur les images de vidéosurveillance à Pont-de-Bonvoisin, montrant la voiture du principal suspect, Nordahl Lelandais, avec une forme blanche sur le siège passager, le soir de la disparition de la jeune fille en août dernier.

- Emmanuel Macron se rend à Londres pour demander de l'aide sur les migrants. Le traité du Touquet ne suffit plus, et un nouvel accord sera signé ce jeudi pour compléter texte de 2003. Le chef de l'État repartira aussi avec un chèque pour améliorer les infrastructures d'accueil à Calais.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Le journal Paris Saint-Germain
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791883840
PSG-Dijon : pourquoi Neymar est sorti avant ses coéquipiers en boudant
PSG-Dijon : pourquoi Neymar est sorti avant ses coéquipiers en boudant
ÉCLAIRAGE - Bien qu'élu homme du match et auteur de son premier quadruplé en Ligue 1, mercredi 17 janvier, l'attaquant brésilien a préféré filer aux vestiaires plutôt que de saluer les supporters à la fin du match contre Dijon.
https://www.rtl.fr/sport/football/psg-dijon-neymar-hue-supporters-cavani-7791883840
2018-01-18 07:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OgHy8SWVdWIqv110uS4Gew/330v220-2/online/image/2018/0118/7791887407_le-bresilien-neymar-avec-le-psg-le-17-janvier-2018.jpg