1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. PSG : Bahebeck, l'alternative maison veut faire ses preuves
3 min de lecture

PSG : Bahebeck, l'alternative maison veut faire ses preuves

Auteur d'une belle préparation d'avant saison, Jean-Christophe Bahebeck a une carte à jouer dans l'effectif parisien. Mercredi 24 septembre à Caen, le jeune joueur formé au club a montré qu'il était en mesure d'en profiter.

Jean-Christophe Bahebeck sous les couleurs parisiennes, le 29 juillet 2014 à Hong Kong
Jean-Christophe Bahebeck sous les couleurs parisiennes, le 29 juillet 2014 à Hong Kong
Crédit : AFP/D. De La Rey
Julien Quelen
Julien Quelen

En 2012, alors que les investisseurs qataris achevaient leur première saison dans le club de la capitale, Nasser Al-Khelaïfi confiait en ces termes qu'il désirait former le "nouveau Messi" : "On n'est pas venus juste avec l'idée d'investir des millions et des millions. (...) Je suis convaincu qu'on peut trouver le nouveau Messi à Paris ou autour de Paris. Ce sera l'une des missions de notre centre de formation". 

Jean-Christophe Bahebeck, arrivé au PSG en 2007 l'année de ses 14 ans, n'aura jamais quatre Ballons d'Or. Mais le jeune homme de 21 ans, professionnel depuis 2012, est aujourd'hui une alternative crédible quand il s'agit de suppléer Ezequiel Lavezzi ou Lucas, dont l'efficacité au plus haut niveau reste encore à prouver. 

La plupart des jeunes sont partis ou vont le faire

Le Paris Saint-Germain, qui se défend donc de ne se reposer que sur l'achat de joueurs de haut rang, n'a pour le moment pas sorti la pépite promise il y a deux ans par son président. Kinglsey Coman, qui aurait pu y prétendre, a préféré ne pas signer en faveur de son club formateur pour rejoindre la Juventus, où son temps de jeu a déjà largement dépassé celui auquel il avait eu droit la saison passée. 

Avant lui, Mamadou Sakho, emblème du club dont il avait été promu capitaine par Paul Le Guen a seulement 17 ans, avait fait ses valises pour Liverpool, où il juge vraisemblablement la concurrence plus "saine". De même, Adrien Rabiot, qui sera libre au mois de janvier prochain, prendra son envol pour la Roma où Rudi Garcia l'attend de pied ferme. Hervin Ongenda, parti pour Bastia en prêt, ne semble pas se diriger vers un autre destin.

Prolongé jusqu'en 2019

À lire aussi

Le 9 septembre dernier, Jean-Christophe Bahebeck a été récompensé d'une brillante pré-saison (6 buts en 5 matches) par un nouveau contrat. "Je suis très heureux de poursuivre ma progression dans mon club formateur. Le PSG est le club parfait pour grandir auprès d'immenses joueurs. Je vais tout donner pour apporter ma pierre à l'édifice de ce magnifique projet", avait ainsi commenté l'intéressé qui n'a depuis eu droit qu'à 112 minutes de jeu (dont 77 mercredi face à Caen). 

En réaction à cette signature, Nasser Al-Khelaïfi avait alors tenu un discours de circonstance : "Nous souhaitons accorder notre confiance aux jeunes talents issus de notre centre de formation. Nous sommes très fiers que Jean-Christophe Bahebeck s'inscrive durablement dans notre projet, il représente l'avenir du Paris Saint-Germain". 

Des propos pourtant très peu illustrés par la constitution d'un effectif qui manque cruellement de "produits" estampillés PSG. Jean-Christophe Bahebeck, qui fait partie des quatre joueurs formés au club réclamés par l'UEFA pour la participation en Ligue des champions, ne semble pas accorder de l'importance à de telles considérations. Le numéro 15 parisien, lui, veut faire valoir sa présence sur le terrain. 

Peut-il être mis en concurrence avec Lucas ou Lavezzi ?

Depuis le début de saison, le jeune international Espoir n'a pas eu droit aux faveurs de Laurent Blanc qui ne lui a accordé un vrai temps de jeu qu'à Michel D'Ornano, lorsque Lavezzi, blessé, a rejoint Zlatan Ibrahimovic à l'infirmerie. Déterminé à prouver au Cévenol qu'il peut lui faire confiance, le natif de Saint-Denis n'a eu besoin que de 50 minutes pour s'exécuter et offrir une passe décisive à Marquinhos.

Mais sa prestation suffira-t-elle à instaurer une réelle concurrence sur les ailes ? Depuis le coup d'envoi du championnat, Ezequiel Lavezzi, deux fois titularisé, n'a pas encore ouvert ses compteurs (but et passe) tandis que Lucas, très critiqué, n'a trouvé le chemin des filets qu'à deux reprises... Des statistiques qui pourraient légitimement offrir à Bahebeck une chance de leur montrer qu'à Paris, rien n'est acquis. 

Mais si d'aventure Jérémy Ménez abordait le sujet avec son ancien coéquipier, il lui conseillerait très certainement de faire ses valises ou de changer de nationalité. Résolu à s'imposer également en Bleu, Jean-Christophe Bahebeck n'a pas l'intention de changer une ligne à sa carte d'identité. Faire mentir le néo-milanais est donc la seule option qu'il lui reste. 

Concours pronostics
La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

<