2 min de lecture Ligue des champions

PSG-Anderlecht : Kylian Mbappé, le passage à vide

DÉCRYPTAGE - Le jeune attaquant du PSG pourrait bien débuter sur le banc de touche face à Anderlecht, mardi 31 octobre en Ligue des champions (20h45).

Kylian Mbappé sous les couleurs du PSG, le 27 septembre 2017
Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP

Kylian Mbappé va-t-il enfiler la chasuble des remplaçants ? Pour la réception d'Anderlecht dans le cadre de la 4e journée du groupe B de la Ligue des champions, mardi 31 octobre (20h45), le Paris Saint-Germain pourrait bien débuter sans son jeune attaquant qui traverse une mauvaise passe. Angel Di Maria pourrait lui être préféré par l'entraîneur Unai Emery pour accompagner Edinson Cavani et Neymar.

La méforme du prodige du football français n'est que très récente. De premiers signes sont apparus au sortir de la trêve internationale, à Dijon (1-2) où il manquait de repères à la pointe de l'attaque parisienne. Mais c'est surtout sa prestation catastrophique lors du Classique à Marseille (2-2) qui a déconcerté. Tout ce qu'il entreprenait était raté, au point de recevoir la note de 2/10 dans les colonnes de L'Équipe.

Attendu cinq jours plus tard au Parc des Princes contre Nice (3-0), il est une nouvelle fois passé au travers, multipliant les dribbles ratés, pendant que les supporters parisiens acclamaient les buts d'Edinson Cavani.

La concurrence de Di Maria

Contre ce même OGC Nice, Angel Di Maria a vécu une petite résurrection. Logiquement écarté du onze pour faire de la place au spectaculaire et coûteux trio, mais aussi à cause de nombreuses insipides prestations, l'Argentin s'est réveillé. Il a réalisé une prestation de très bonne facture, notamment ponctuée de deux passes décisives.

Aussi, l'apport de Di Maria à l'équilibre de l'équipe n'est pas passé inaperçu, alors même que les replis défensifs de Neymar, Cavani et Mbappé deviennent de plus en plus rares. "Quand il est là, c'est assez facile, on est en surnombre et on est forcément au-dessus de l'adversaire", a d'ailleurs déclaré Adrien Rabiot après la victoire contre les Niçois. Or, le manque de cohésion tactique, forçant l'équipe à défendre avec seulement sept joueurs de champ, était peut-être l'une des causes des points lâchés ici et là par le Paris Saint-Germain.

Le même Adrien Rabiot a également livré son avis sur les nouvelles difficultés de Kylian Mbappé : "Peut-être qu'il y a un peu de fatigue. (...) C'est un jeune joueur et la pression à Paris n'est pas celle de Monaco". À 18 ans seulement, la nouvelle star du football français doit ainsi gérer un premier passage à vide. Le tout dans le club le plus médiatisé de France et quelques semaines après son transfert record.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés