1 min de lecture Euro 2016

Propos de Karim Benzema : "Il instrumentalise ses origines", avertit Pascal Praud

ÉDITO - Le journaliste revient sur les propos de l'attaquant du Real Madrid qui ont déclenché des réactions tous azimuts, sportives et politiques.

Pascal Praud Le Praud de l'info Pascal Praud
>
Polémique Benzema : "Pour être aimé, il faut être aimable", avertit Pascal Praud Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Les auditeurs ont la parole - Praud
Pascal Praud et Loïc Farge

"Quelle tristesse ! On ne peut plus parler en France d'un seul débat sans qu'il soit pollué, visité, contaminé par le communautarisme, la couleur de peau, les origines des uns et des autres", se désole Pascal Praud. "Cette affaire Benzema révèle l'influence de cette grille de lecture, alors qu'elle ne devrait pas exister ici", poursuit-il. Selon lui, "Benzema instrumentalise ses origines pour expliquer sa non-sélection en équipe de France".

"D'abord c'est gonflé, parce que c'est faux : il suffit de regarder l'équipe de France qui, précisément, brille par son métissage", accuse le journaliste. "C'est scandaleux : il mène un procès d'intention à Didier Deschamps, sans aucune preuve", ajoute-t-il. "C'est dangereux et irresponsable parce qu'il est un leader d'opinion, pare qu'il transmet ce message à une jeunesse qui l'écoute, qu'il influence et qui le croit", martèle-t-il.

"Benzema aime tellement l'équipe de France qu'il balance des boules puantes sur les Bleus à une semaine de l'Euro. Et après ça il s'étonnera qu'on ne l'aime pas !", fulmine Pascal Praud. "Pour être aimé, comme disait l'autre, il faut être aimable", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Karim Benzema Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants