1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Prince Ali : "Nous ne pouvons pas continuer avec la crise à la Fifa"
2 min de lecture

Prince Ali : "Nous ne pouvons pas continuer avec la crise à la Fifa"

Seul adversaire de Sepp Blatter à la présidence de la Fifa, le Jordanien Prince Ali déplore la crise qui touche l'instance mondiale du football après l'arrestation de responsables pour corruption.

Le Jordanien Prince Ali le 9 janvier 2015. (archives)
Le Jordanien Prince Ali le 9 janvier 2015. (archives)
Crédit : WILLIAM WEST / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Après l'arrestation de six hauts responsables de la Fifa pour corruption, "nous ne pouvons pas continuer avec la crise à la Fifa" explique le Prince Ali. Le Jordanien est le seul adversaire du dirigeant en exercice Sepp Blatter à la présidence de la Fifa, depuis le désistement du Néerlandais Michael Van Praag, et du Portugais Luis Figo.

"La Fifa a besoin d'un leadership qui gouverne, qui guide et protège nos fédérations, a poursuivi le Prince Ali dans un communiqué. Un leadership qui accepte sa responsabilité pour ses actes et ne rejette pas la faute sur autrui". "La Fifa a besoin d'un leadership qui restaure la confiance chez des millions de fans de football autour du monde", ajoute encore le candidat de 39 ans. "La crise dure depuis longtemps, elle ne se limite pas à ce qui s'est passé aujourd'hui", conclut le Jordanien.

Neuf élus de la Fifa inculpés

La Fifa a été frappée ce mercredi 27 mai par un double séisme avec l'arrestation de sept responsables soupçonnés de corruption et par la perquisition de son siège à Zurich, dans une affaire distincte portant sur l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022. Le Département de la Justice américain, à l'origine des arrestations, a indiqué avoir au total inculpé pour corruption neuf élus de la Fifa, ainsi que cinq responsables de sociétés de marketing sportif.

Poursuivi, l'ancien président de la Confédération nord-américaine de football (Concacaf) et ex-vice-président de l'instance mondiale de football, Jack Warner a clamé son innocence. "Je me suis battu sans relâche contre toutes les formes d'injustice et de corruption, a-t-il écrit sur son compte Facebook. Aucune procédure en bonne et due forme ne m'a été signifiée et je n'ai même pas été interrogé sur le sujet. Je répète que je suis innocent de toute accusation. J'ai quitté la politique du football mondial pour m'impliquer dans l'amélioration de la vie du pays où, à la grâce de Dieu, je mourrai".

À lire aussi

Malgré ce scandale, l'élection présidentielle lors de laquelle Joseph Blatter, âgé de 79 ans, briguera un cinquième mandat reste prévue ce vendredi 29 mai.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.