4 min de lecture Premier League

Premier League : pourquoi, plus de 10 ans après "les invincibles", Arsenal a de réelles chances d'être sacré champion

DÉCRYPTAGE - Leader de Premier League pour clôturer 2015, Arsenal a de vrais arguments à avancer pour crédibiliser sa candidature au titre de champion d'Angleterre.

Mesut Özil et Olivier Giroud sous le maillot d'Arsenal
Mesut Özil et Olivier Giroud sous le maillot d'Arsenal Crédit : AFP
Julien Quelen
Julien Quelen
Journaliste RTL

"C'est trop tôt pour parler du titre mais on est là. Ce championnat est très compliqué, cela rend prudent". À l'issue de la victoire d'Arsenal sur Manchester City (2-1), Arsène Wenger a rapidement éteint toute forme de présomption quant à l'objectif avoué d'enfin remporter un nouveau titre de champion d'Angleterre. Il faut dire que ces dernières saisons, durant lesquelles les Gunners esquissaient le même espoir, ont plutôt rimé avec déception. 

Après une dernière victoire en 2015 sur Bournemouth (2-0), les Londoniens entameront la nouvelle année dans un fauteuil de leader qu'ils n'entendent pas quitter. Même si le championnat est très disputé dans le haut du tableau, et que le revers face à Southampton (4-0) lors du Boxing Day a montré que personne n'était à l'abri, plusieurs raisons laissent à penser que l'assise peut en effet être conservée.

Olivier Giroud a enfilé le costume du serial buteur

S'il ne fait pas encore l'unanimité, Olivier Giroud multiplie les performances de haut vol qui ne laissent plus beaucoup de place à la critique. L'international français, souvent raillé pour des raisons plus ou moins justifiées, avait pourtant perdu sa place de titulaire en début de saison, avant de se livrer à un duel équilibré avec Theo Walcott pour finalement récupérer une place dans le onze de départ d'Arsène Wenger. Plébiscité par le public de l'Emirates stadium qui entonne inévitablement une chanson dédiée à son effigie, Olivier Giroud semble enfin être le boulet de canon attendu.

>
La chanson d'Olivier Giroud chantée par le public d'Arsenal

Auteur de son dixième but dans le championnat anglais cette saison - le 15e toutes compétitions confondues - Olivier Giroud s'impose donc comme le buteur providentiel recherché depuis le départ de Robin van Persie. Mieux encore, avec 32 réalisations, l'ancien montpelliérain n'est autre que le meilleur buteur français de l'année 2015, devant ses compatriotes de l'équipe de France Antoine Griezmann (29), André-Pierre Gignac (28) et Karim Benzema (25). 

Mesut Özil a pris les rênes

À lire aussi
L'équipe de Manchester United qui a repris le flambeau après le crash de 1958, le 1er juin 1958. Harry Gregg est debout, 4e en partant de la gauche Manchester United
Harry Gregg, légende de Manchester United et héros du crash de 1958, est décédé

Si Olivier Giroud marque autant, c'est aussi (et surtout) parce que Mesut Özil, son principal pourvoyeur, est revenu à un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis son départ du Real Madrid. Le champion du monde allemand, après une saison mitigée l'an passé, semble avoir retrouvé la plénitude de ses moyens physiques qu'il utilise à bon escient pour impacter le jeu des Londoniens. Plus en jambes, le meneur de jeu distribue, oriente et illumine le jeu offensif des Gunners en distillant un nombre impressionnant de passes décisives. 

Lors des deux dernières victoires, Mesut Özil a délivré ses 15e et 16e passes décisives de la saison, s'adjugeant presque de manière certaine le titre de meilleur passeur du championnat anglais... à l'issue des matches aller. À titre de comparaison, le record en la matière, détenu par Thierry Henry, est de 20 passes décisives sur toute une saison. Un record qui s'apprête vraisemblablement à tomber. Malgré des moments difficiles sur les terrains anglais, Özil est également le meilleur passeur de Premier League depuis son arrivée en 2013 et le meilleur passeur d'Europe depuis 2008.

Cech aussi a tout changé, malgré une équipe diminuée

Point faible des Londoniens très souvent mis en avant, le poste de gardien de but est désormais gardé par une pointure qui fait la différence. À ce stade de la compétition, après 19 matches, Arsenal détient bien l'une des meilleures défenses de Premier League avec 18 buts encaissés. Une statistique pas étrangère à la présence de Petr Cech, le grand gardien arrivé en provenance de Chelsea l'été dernier. À l'issue de la dernière victoire de l'année, le double mètre des Gunners a tout simplement signé le record de "clean sheets", matches sans encaisser de but, (170) de toute l'histoire du championnat anglais, en 220 matches de moins (!) que David James, le précédent détenteur. Sur toutes les lignes, les Londoniens semblent donc bien armés pour renouer avec un succès qui leur échappe depuis maintenant 12 ans

Les signes positifs en faveur d'Arsenal ne se limitent bien évidemment pas aux trois seuls joueurs précités, même si un excellent gardien, un artiste inspiré et un grand attaquant font souvent une recette de champion. Comme chaque saison, Arsène Wenger doit composer avec les nombreuses blessures qui touchent mystérieusement ses joueurs. Ainsi, outre les absences de Jack Wilshere, de Francis Coquelin ou encore de Danny Welbeck, le technicien français doit également encore se passer d'Alexis Sanchez, jusqu'ici son meilleur joueur. Le Chilien devrait néanmoins revenir pour le 10 janvier prochain, ajoutant un argument de poids à la candidature de plus en plus crédible des Gunners.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Premier League Arsenal Arsène Wenger
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants