4 min de lecture Euro 2016

Pays-Bas - France : l'animation offensive, la satisfaction de la soirée

ÉCLAIRAGE - À moins de trois mois de l'Euro 2016, la victoire contre les Pays-Bas (3-2) a certainement rassuré Didier Deschamps sur le potentiel offensif de son équipe qui a évolué sans Mathieu Valbuena ni Karim Benzema.

Olivier Giroud, buteur contre les Pays-Bas vendredi 25 mars 2016
Olivier Giroud, buteur contre les Pays-Bas vendredi 25 mars 2016 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Thomas Duplan

L'équipe de France a renoué avec la victoire, en s'imposant 3-2 contre les Pays-Bas à Amsterdam vendredi 25 mars. Les hommes de Didier Deschamps ont d'abord fait la différence en première mi-temps, avant de se faire rejoindre au retour des vestiaires, pour finir par l'emporter grâce à un but de Blaise Matuidi. Si la défense française a donc connu une certaine fébrilité, les trois buts inscrits par les Bleus ont peut-être rassuré le sélectionneur.

Malgré une équipe des Pays-Bas plutôt faible, le fait d'avoir inscrit deux buts, sur coups de pied arrêtés et dans le jeu, démontre la capacité de la France à se montrer dangereuse en attaque. Une performance non négligeable quand on sait qu'elle doit pour l'instant faire sans Mathieu Valbuena et Karim Benzema, ce dernier devant attendre vendredi 15 avril et la décision de Noel Le Graët pour savoir s'il pourra réintégrer ou non le groupe France.

Griezmann-Giroud, une entente sèduisante

Contre les Oranje, Didier Deschamps avait décidé d'aligner un trio Giroud-Griezmann-Payet au coup d'envoi. L'attaquant d'Arsenal a démontré une nouvelle fois sa capacité à jouer son rôle de pivot, dos au but et en remise. Auteur du deuxième but, il poursuit sa bonne série avec les Bleus, inscrivant son quatrième but en quatre matches, ce qui contraste avec sa forme en club (seulement 5 buts en 2016).

À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

Autre satisfaction de la soirée, Antoine Griezmann. L'attaquant de l'Atlético de Madrid a montré qu'il était plus qu'un joker pour Didier Deschamps, assumant ses responsabilités en ouvrant le score sur coup-franc dès la 6e minute. Les deux hommes avaient déjà signé une prestation convaincante face à l'Allemagne, logiquement éclipsée par les attentats du 13 novembre, et nul doute que le sélectionneur des Bleus pourrait être tenté de les réaligner ensemble à l'avenir.

Il fut remplacé par Anthony Martial à la mi-temps, qui a livré un match contrasté. L'attaquant de Manchester United est impliqué sur le but de la victoire de Matuidi, livrant une passe décisive, mais s'est parfois montré brouillon dans ses choix. 

Payet, un retour en Bleu réussi

Depuis sa première sélection en 2010, Dimitri Payet n'a jamais su réellement s'imposer en équipe de France. S'il effectue une excellente saison sous les couleurs du club anglais de West Ham (8 buts et 8 passes décisives), l'ancien joueur de Marseille a mis du temps avant d'être rappelé par Didier Deschamps. Contre les Pays-Bas, le Réunionnais ne s'est pas loupé et a été l'un des meilleurs joueurs sur le terrain. Titularisé sur le côté gauche de l'attaque, il a montré toute sa finesse technique et son habilité aux coups de pieds arrêtés, prenant parfois le jeu à son compte.

Il aurait même pu repartir d'Amsterdam avec un but, avec deux frappes enroulées dangereuses, dont une a fini sur le poteau des Néerlandais. Dans tous les bons coups offensivement, Dimitri Payet a aussi montré son sens du collectif, n'hésitant pas à donner un coup de main dans le repli défensif. À moins de trois mois de l'Euro, il a certainement marqué des points auprès de Didier Deschamps, et pourrait éloigner un peu plus Mathieu Valbuena d'un retour en sélection.

Les 23 Bleus pour Pays-Bas - France et France - Russie

Gardiens : Benoît Costil (Rennes), Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Marseille)

Défenseurs : Lucas Digne (AS Roma), Patrice Évra (Juventus Turin), Laurent Koscielny (Arsenal), Christophe Jallet (Lyon), Jérémy Mathieu (FC Barcelone), Bacary Sagna (Manchester City), Mamadou Sakho (Liverpool), Raphaël Varane (Real Madrid)

Milieux : Yohan Cabaye (Crystal Palace), Lassana Diarra (Marseille), N'Golo Kanté (Leicester), Blaise Matuidi (PSG), Paul Pogba (Juventus Turin), Moussa Sissoko (Newcastle) 

Attaquants : Kingsley Coman (Bayern Munich), André-Pierre Gignac (Tigres), Olivier Giroud (Arsenal), Antoine Griezmann (Atlético Madrid), Anthony Martial (Manchester United), Dimitri Payet (West Ham)

Le calendrier des Bleus

25 mars 2016 : Pays-Bas - France à Amsterdam (amical) 
29 mars 2016 : France - Russie au Stade de France (amical) 
30 mai 2016 : France - Cameroun à Nantes (amical) 
4 juin 2016 : France - Écosse à Metz (amical) 
10 juin 2016 : France - Roumanie au Stade de France (Euro 2016) 
15 juin 2016 : France - Albanie à Marseille (Euro 2016) 
19 juin 2016 : France - Suisse à Lille (Euro 2016) 
6 septembre 2016 : Biélorussie - France (éliminatoires Mondial 2018) 
7 octobre 2016 : France - Bulgarie (éliminatoires Mondial 2018) 
10 octobre 2016 : Pays-Bas - France (éliminatoires Mondial 2018) 
13 novembre 2016 : France - Suède (éliminatoires Mondial 2018) 
25 mars 2017 : Luxembourg - France (éliminatoires Mondial 2018) 
31 août 2017 : France - Pays-Bas (éliminatoires Mondial 2018) 
3 septembre 2017 : France - Luxembourg (éliminatoires Mondial 2018) 
6 septembre 2017 : Suède - France (éliminatoires Mondial 2018) 
7 octobre 2017 : Bulgarie - France (éliminatoires Mondial 2018) 
10 octobre 2017 : France - Biélorussie (éliminatoires Mondial 2018)  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Pays-Bas Olivier Giroud
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782561733
Pays-Bas - France : l'animation offensive, la satisfaction de la soirée
Pays-Bas - France : l'animation offensive, la satisfaction de la soirée
ÉCLAIRAGE - À moins de trois mois de l'Euro 2016, la victoire contre les Pays-Bas (3-2) a certainement rassuré Didier Deschamps sur le potentiel offensif de son équipe qui a évolué sans Mathieu Valbuena ni Karim Benzema.
https://www.rtl.fr/sport/football/pays-bas-france-l-animation-offensive-la-satisfaction-de-la-soiree-7782561733
2016-03-26 13:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/I6y9NnDbAM_bSANJ7FDN9A/330v220-2/online/image/2016/0326/7782561866_000-arp4380565.jpg