2 min de lecture Olympique de Marseille

Olympique de Marseille : "Margarita Louis-Dreyfus s'en fout de nous", s'indigne Michel Tonini, président des Yankees

INVITÉ RTL - Le président du club des supporters des Yankees demande à l'actionnaire de céder l'OM.

Micro générique Switch 245x300 L'invité RTL du Week-End Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Olympique de Marseille Margarita Louis-Dreyfus s'en fout de nous, s'indigne Michel Tonini, président des Yankees Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et Anne Le Henaff

C'est l'un des principaux clubs de supporters de l'Olympique de Marseille. Cette saison, les Yankees manifestent leur colère dans les tribunes du virage Nord du Vélodrome. Lors du Marseille-Rennes du 18 mars dernier, ils ont déployé un tifo demandant le départ de Margarita Louis-Dreyfus, actionnaire majoritaire de l'OM depuis la mort de son mari, Robert Louis-Dreyfus, en 2009, et du président du club, Vincent Labrune

Les supporters du virage Nord les accusent notamment de "tuer l'OM", qui occupe actuellement la 14e place du classement de Ligue 1. Au micro de RTL, Michel Tonini, président des Yankees, maintient cette position. "Ce n'est pas désobligeant. C'est la réalité. On n'a jamais été supporters pour détruire notre club. On est juste là pour prendre du plaisir, les encourager, gagner. Quand on a des gens qui, au milieu du club, tentent de transformer l'OM en épicerie, on le dit."

Margarita Louis-Dreyfus n'est jamais qu'une héritière

Michel Tonini, président du club de supporters des Yankees
Partager la citation

Les Marseillais n'ont plus gagné au Vélodrome depuis le 13 septembre. À l'aube du match qui les opposera à Bordeaux (13e), Michel Tonini, président des Yankees, est remonté comme jamais. Pour lui, l'équipe de joueurs qui a été recrutée est "une équipe par défaut". Margarita Louis-Dreyfus, qu'il n'a jamais rencontrée, est dans le viseur de Michel Tonini. À sa place, il ne pourrait "plus se regarder dans une glace". "Ce n'est jamais qu'une héritière. Elle a hérité de la fortune de son mari et dans le package il y avait l'Olympique de Marseille, mais elle s'en fout de nous. Il faudrait qu'elle le donne à quelqu'un de compétent et d'ambitieux." Autre tête qui ne revient pas à Michel Tonini : Vincent Labrune. "On lui a dit qu'il n'était pas l'homme de la situation."

L'OM ne deviendra pas un "PSG bis"

Pour la saison prochaine, Michel Tonini ne veut pas que l'OM devienne un "PSG bis". "On nous a parlé de projet Dortmund, de Bayern du sud. On n'est pas bis, on est l'Olympique de Marseille. On est le plus grand club de foot en France, on a un vrai palmarès. La seule ambition d'un repreneur, c'est d'être le président de l'Olympique de Marseille."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Olympique de Marseille Supporters Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants