1 min de lecture OGC Nice

Nice-Bastia : quatre supporteurs en garde à vue après les violences

Quatre hommes en état d'ébriété ont été interpellés puis placés en garde à vue après les violences à la fin du Nice-Bastia.

La sécurité entoure les supporteurs de l'OGC Nice, lors du match Nice-Bastia, le 18 octobre 2014
La sécurité entoure les supporteurs de l'OGC Nice, lors du match Nice-Bastia, le 18 octobre 2014 Crédit : JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Quatre hommes, interpellés samedi à Nice lors de l'envahissement de la pelouse à la fin du match Nice-Bastia. Ils ont été placés en garde à vue, a-t-on appris dimanche de source policière.

"Ils étaient en état d'ébriété et on dû être placés en cellule de dégrisement avant de pouvoir être entendus dans le cadre de leur garde à vue", a indiqué Marcel Authier, directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) des Alpes-Maritimes.

L'un de ces individus venait juste d'achever "une période d'interdiction administrative de stade" pour avoir déjà été impliqué dans des incidents lors d'une rencontre sportive, a précisé Marcel Authier.

Le directeur de la sécurité publique a également indiqué qu'une enquête était en cours, notamment "à l'aide des enregistrements de vidéosurveillance", pour identifier d'autres éventuels participants aux incidents qui se sont produits à la fin de la rencontre Nice-Bastia comptant pour la 10e journée de Ligue 1 de football.

Christian Estrosi regrette que des stadiers aient été blessés

À lire aussi
L'arbitre Clément Turpin a interrompu le match à la 28e minute football
Les infos de 22h - Football : Nice-Marseille interrompu après des banderoles homophobes

Alors qu'une bagarre intervenait au coup de sifflet de final entre joueurs adverses, une centaine de supporters niçois ont envahi la pelouse de l'Allianz Arena de Nice.

Le DDSP, a salué le travail des hommes de la section d'intervention rapide, "des policiers qui sont en tenue sportive (survêtement, Ndlr) sur le terrain et dont la mission est de protéger les joueurs et les arbitres et de les mettre en sécurité à l'intérieur du stade, ce qu'ils ont fait", a-t-il souligné, ajoutant que les fonctionnaires avaient en outre procédé aux interpellations.

Le député-maire de Nice, Christian Estrosi, a condamné ces violences, parlant d'une "provocation qui a malheureusement conduit à ce que des stadiers qui ne font qu'accomplir leur métier soient blessés".

Par ailleurs, quatre autres personnes étaient également en garde à vue dimanche matin pour des vols avec violences. Elles avaient été interpellées avant la rencontre dans les abords du stade comme 7 autres individus impliqués dans des incidents mineurs et qui ont été remis en liberté, a-t-on précisé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
OGC Nice Football Supporters
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants