1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Montées-descentes L1-L2 : "La Fédération aurait tort de nous déclarer la guerre" prévient Thiriez
1 min de lecture

Montées-descentes L1-L2 : "La Fédération aurait tort de nous déclarer la guerre" prévient Thiriez

Le président de la LFP déclare mercredi 22 juillet dans "L'Équipe" que si la FFF "annule ou réforme" la décision de passer à deux montées et descentes entre L1 et L2, ce serait une déclaration "de guerre".

Frédéric Thiriez, président de la LFP (avec derrière lui le basketteur Nicolas Batum) en mai 2015
Frédéric Thiriez, président de la LFP (avec derrière lui le basketteur Nicolas Batum) en mai 2015
Crédit : AFP/F.Fife
Gregory Fortune & AFP

Le 9 juillet, le conseil d'administration de la LFP avait décidé de maintenir sa réforme de passer à deux descentes et montées entre L1 et L2 (contre trois précédemment) dès la saison à venir, suscitant la colère des représentants de Ligue 2. 

Les clubs de 2e division ont ensuite annoncé qu'ils allaient saisir la justice pour faire annuler la décision du CA de la Ligue. Cinq de leurs représentants ont été reçus jeudi 16 juillet par le président de la FFF, Noël Le Graët. 

La FFF doit se prononcer jeudi 23 juillet sur le sujet. À la veille de la décision, Frédéric Thiriez assure que "la Fédération aurait tort de nous déclarer la guerre. Sous la pression des clubs de L2, le président de la Fédération s'apprête à annuler ou réformer la décision de la Ligue. Ce serait à la fois illégal et sans précédent". 

Annuler une décision de la Ligue serait une première et une atteinte intolérable à son autonomie

Frédéric Thiriez

"Annuler une décision de la Ligue serait une première et une atteinte intolérable à son autonomie, qui a été acquise de haute lutte il y a soixante-quinze ans, poursuit le président de la LFP. (...) La vérité, c'est que la Fédération a allumé le feu involontairement en ne respectant pas ses engagements et elle voudrait aujourd'hui jouer les pompiers. Il n'en est pas question". 

À lire aussi

"Cette affaire est grave, conclut-il. Si le comité exécutif prend une telle décision, on vivra une crise majeure entre le football professionnel et la Fédération".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/