2 min de lecture Mondial 2022

Mondiaux au Qatar et en Russie : il n'y a eu pas de corruption, conclut la Fifa

La principale autorité éthique de la Fifa estime, au terme d'une enquête, que le choix des pays hôtes pour les Mondiaux 2018 et 2022 n'a pas été influencé.

Joseph Blatter brigue un 5e mandat à la tête de la FIFA
Joseph Blatter brigue un 5e mandat à la tête de la FIFA Crédit : AFP / KARIM JAAFAR
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Il n'y a pas lieu "de se repencher sur le processus d'attribution" des Mondiaux 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar, a conclut Hans-Joachim Eckert, le président de la chambre de jugement de la commission d'éthique de la Fifa. Les soupçons de corruption ne sont donc pas fondés, selon la Fifa. Eckert a tout de même admis ce jeudi 13 novembre que l'enquête avait mis en évidence "certains faits", "de portée très limitée", "susceptibles de porter atteinte à l'intégrité du processus".

Remis début septembre, le rapport que commentait Eckert a été réalisé à la demande de la Fifa par Michael J. Garcia, avocat et ancien procureur fédéral américain.

"Conduite douteuse de deux personnes" proches de l'équipe du Qatar

Concernant le Qatar, le texte évoque notamment "la conduite douteuse de deux personnes agissant comme conseillers ou consultants auprès de l'équipe de candidature" de l'Émirat. Pour autant, "les effets de ces faits (...) sont loin d'atteindre un niveau qui impliquerait de se repencher" sur ce processus, "et encore moins de le rouvrir", a insisté Hans-Joachim Eckert.

La candidature anglaise critiquée

À lire aussi
Michel Platini le 18 juin 2019 à Paris justice
Attribution du Mondial 2022 au Qatar : Michel Platini sorti de garde à vue

Dans son commentaire sur le rapport, Eckert souligne des pratiques contestables dans la quasi totalité des candidatures examinées, et notamment celle de l'Angleterre, l'un des pays les plus critiques envers la Fifa et l'attribution du Mondial 2022 au Qatar. Seule la candidature conjointe de la Belgique et des Pays-Bas sort exempte de tout reproche.

"L'évaluation du processus d'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 est donc terminée pour le comité d'éthique" de la Fifa. Le rapport n'a jamais été publié, malgré une demande en ce sens de son auteur Michael Garcia. Pour justifier cet apparent manque de transparence, le président de la Fifa, Joseph Blatter, avait argué qu'une publication pourrait compromettre la confidentialité des témoignages.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mondial 2022 Coupe du monde 2022 FIFA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775309864
Mondiaux au Qatar et en Russie : il n'y a eu pas de corruption, conclut la Fifa
Mondiaux au Qatar et en Russie : il n'y a eu pas de corruption, conclut la Fifa
La principale autorité éthique de la Fifa estime, au terme d'une enquête, que le choix des pays hôtes pour les Mondiaux 2018 et 2022 n'a pas été influencé.
https://www.rtl.fr/sport/football/mondiaux-au-qatar-et-en-russie-il-n-y-a-eu-pas-de-corruption-conclut-la-fifa-7775309864
2014-11-13 11:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2qK9OU_zsA-SGDVKoyUj0A/330v220-2/online/image/2014/1113/7775309977_joseph-blatter-annoncant-la-designation-du-qatar-en-tant-que-pays-hote-pour-la-coupe-du-monde-2022-de-football-le-2-decembre-2010-archives.jpg