1 min de lecture Sport

Mondial 2022 : Michel Platini, l'homme qui dérange

Michel Platini, dit avoir "l'impression d'être la personne qui dérange" après la suggestion qu'un responsable qatari avait cherché à l'influencer lors de l'attribution du Mondial-2022 de football.

Michel Platini
Michel Platini Crédit : AFP/V.Hache
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Je suis transparent, j'ai dit pour qui j'avais voté (le Qatar) et je me retrouve suspecté d'être corrompu. Il ne faut pas déconner", affirme le numéro un de l'Union européenne de football dans un entretien au quotidien sportif français. Le président de l'UEFA, Michel Platini, dit avoir "l'impression d'être la personne qui dérange" après que le Daily Telegraph eut suggéré qu'un responsable qatari avait cherché à l'influencer lors de l'attribution du Mondial-2022 de football, dans L'Equipe jeudi.

Selon Michel Platini, "derrière, il y a quelqu'un, quelque chose, des gens qui organisent tout ça... Je le sens".

Aucune preuve contre la Fifa

Alors qu'on lui demande si la Fédération internationale de football (Fifa) peut être derrière ces mises en cause, il dit n'avoir "aucune preuve". "Je pense qu'il y a beaucoup d'intérêts en jeu, pour ceux qui sont à la Fifa, pour ceux qui ont envie d'y aller et pour ceux qui espèrent un jour y être."

Jamais le Qatar ne m'a demandé de voter pour lui. Ni (Nicolas) Sarkozy ni personne.

Michel Platini
Partager la citation

La Fifa tient son congrès les 10 et 11 juin à Sao Paulo, à un an de l'élection de son président en juin 2015. Joseph Blatter, 78 ans, président en exercice, ne cache plus son souhait de se déclarer candidat à sa succession. Platini, 58 ans, redit dans L'Equipe qu'il attendra le mois d'août avant de dévoiler ses intentions.

Le Qatar pour développer le football

À lire aussi
ballon- soir de ligue1 sport
Le Club Liza du 11 octobre 2019

Revenant sur le Mondial 2022 prévue au Qatar, Michel Platini justifie son vote au nom d'une "nouvelle approche" : "le Golfe est un bel endroit pour faire la Coupe du monde et cela favorisait le développement du football".

"Personne ne m'a dit pour qui je devais voter. Jamais le Qatar ne m'a demandé de voter pour lui. Ni (Nicolas) Sarkozy ni personne". Michel Platini précise enfin que "si des affaires de corruption sont prouvées, il faudra un nouveau vote et des sanctions".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sport Football Mondial 2022
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants