1 min de lecture Mondial 2022

Mondial 2022 au Qatar : "Le Qatar doit en faire plus" pour les ouvriers selon Blatter

Malgré quelques améliorations, le Qatar doit encore faire des progrès sur les conditions de travail des ouvriers sur les chantiers du Mondial, selon le président de la Fifa.

Sepp Blatter, le président de la Fifa depuis 1998 (photo d'illustration).
Sepp Blatter, le président de la Fifa depuis 1998 (photo d'illustration). Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Le Qatar doit en faire plus" pour assurer des conditions de travail décentes sur les chantiers du Mondial-2022, a déclaré le président de la Fifa Joseph Blatter à l'issue d'une entrevue avec l'émir Cheikh Tamim bin Hamad Al-Thani, dimanche à Doha.

"Comme certaines organisations de défense des droits de l'Homme l'ont noté, des progrès ont déjà été accomplis, en particulier avec les normes introduites sur les chantiers de construction, mais le Qatar doit en faire plus pour assurer des conditions de travail équitables pour tous. Cela ne sera possible que grâce à l'effort collectif de toutes les parties prenantes, des entreprises de construction aux autorités", a affirmé Joseph Blatter juste avant la réunion du comité exécutif de la Fifa, jeudi et vendredi à Zurich, qui doit fixer les dates du Mondial-2022. Le CE devrait à cette occasion acter la tenue d'une Coupe du monde en novembre-décembre 2022.

Des dénonciations récurrentes, quelques améliorations

Les conditions de travail sur les chantiers du Mondial au Qatar sont régulièrement dénoncées par des organisations internationales de défense des droits de l'Homme. En janvier 2014, la Fifa avait haussé le ton et "sommé" le Qatar de prendre des mesures concrètes. En réponse, en mai 2014, l'émirat avait promis d'abolir la "kafala", le système de parrainage local qui fait des salariés des quasi propriétés de leur employeur, et son remplacement par "un système de contrat de travail".

À lire aussi
Michel Platini le 18 juin 2019 à Paris justice
Attribution du Mondial 2022 au Qatar : Michel Platini sorti de garde à vue

Début février, le Qatar a encore annoncé qu'il allait introduire un système de paiement des salaires grâce auquel les ouvriers seraient payés au moins une fois par mois. Une revendication de longue date de la part d'organisations de défense des droits de l'homme comme Amnesty International ou Human Rights Watch. Le 25 février à Doha, le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke, a reconnu "qu'il y (avait) des problèmes" sur les chantiers du Mondial-2022 tout en se déclarant "très heureux" des améliorations engagées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mondial 2022 Qatar FIFA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777010533
Mondial 2022 au Qatar : "Le Qatar doit en faire plus" pour les ouvriers selon Blatter
Mondial 2022 au Qatar : "Le Qatar doit en faire plus" pour les ouvriers selon Blatter
Malgré quelques améliorations, le Qatar doit encore faire des progrès sur les conditions de travail des ouvriers sur les chantiers du Mondial, selon le président de la Fifa.
https://www.rtl.fr/sport/football/mondial-2022-le-qatar-doit-en-faire-plus-pour-les-ouvriers-selon-blatter-7777010533
2015-03-15 17:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zmPwQnvFcJYE6GLV53ovPA/330v220-2/online/image/2015/0202/7776428377_sepp-blatter.jpg