1 min de lecture FIFA

Michel Platini dénonce "une farce" après sa suspension de 90 jours

Le président de l'UEFA, dans un communiqué, "rejette dans leur intégralité les allégations" du comité d'éthique de la FIFA jeudi 8 octobre.

Joseph Blatter et Michel Platini en juin 2014
Joseph Blatter et Michel Platini en juin 2014 Crédit : AFP/F.Coffrini
Dorian Waymel et AFP

Michel Platini, président de l'UEFA et candidat à la présidentielle de la FIFA, a rejeté "dans leur intégralité les allégations" qui lui valent une suspension de 90 jours, qu'il qualifie de "farce", infligée par la commission d'éthique de la FIFA jeudi 8 octobre dans un communiqué. 

Dénonçant le "libellé" de sa suspension indiquant "qu'un manquement au code d'éthique de la Fifa semble avoir été commis", Platini répète qu'il va se consacrer "à faire triompher (s)a bonne foi" et "à faire valoir (s)on bon droit devant les juridictions compétentes. Bien qu'elle puisse être qualifiée de farce, je refuse de croire qu'il puisse s'agir d'une décision politique prise dans la précipitation afin d'entacher une vie dédiée au football ou d'anéantir ma candidature à la présidence la Fifa", détaille l'ancien meneur de jeu des Bleus. 

"Mon état d'esprit ne doit être ignoré de personne, insiste-t-il. Plus que de l'injustice ou un esprit de revanche, c'est un profond sentiment de révolte farouche qui m'anime. Les nombreux messages de soutien qui m'ont été transmis par les associations nationales membres de l'UEFA et d'autres confédérations m'incitent à poursuivre mon travail au service de l'intérêt général du football. Rien ne me fera renoncer à cet engagement", conclut le patron du foot européen.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
FIFA Corruption à la FIFA Michel Platini
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants