1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Mercato : pourquoi Manchester United et le Real Madrid pourraient s'entendre sur un échange De Gea-Ramos
3 min de lecture

Mercato : pourquoi Manchester United et le Real Madrid pourraient s'entendre sur un échange De Gea-Ramos

Évoqué par la presse européenne, l'échange entre David De Gea, le portier de Manchester United et Sergio Ramos, le défenseur du Real Madrid, pourrait bien avoir lieu pour plusieurs raisons.

Sergio Ramos sous les couleurs du Real Madrid
Sergio Ramos sous les couleurs du Real Madrid
Crédit : AFP
Julien Quelen
Julien Quelen

Les échanges de pointures entre les grosses écuries sont rares. Pourtant, celui qui concerne David De Gea, courtisé par le Real Madrid et Sergio Ramos, désiré à Manchester United, a de bonnes chances d'avoir lieu si les deux clubs parviennent à l'entente "cordiale" vers laquelle les négociations semblent se diriger. Pour commencer, les deux joueurs représentent un réel besoin sportif de part et d'autreManchester United, qui l'an passé n'a pas brillé par sa solidité défensive, a besoin d'un défenseur central de très haut niveau pour le retour de ses grandes ambitions et sa participation retrouvée à la Ligue des champions. De son côté, le Real Madrid, qui a fait partir en catimini le légendaire Iker Casillas, se retrouve avec Kiko Casilla et Keylor Navas, deux gardiens qui ne figurent pas vraiment parmi les pontes du poste en Europe. 

Outre les besoins sportifs respectifs qui ne suffisent pas à conclure un échange, les deux clubs pourraient s'entendre sur des considérations conjoncturelles et économiques qui éviteraient deux transferts très coûteux. En effet, Manchester United a fixé le prix du jeune gardien espagnol à 40 millions d'euros, ce qui constituerait simplement un record pour le poste. De l'autre côté, Sergio Ramos, qui représente au-delà du sportif l'identité du club merengue, ne serait pas bradé non plus, puisqu'un transfert à hauteur de 60 millions d'euros est évoqué. 

Les deux joueurs ont refusé de prolonger

David De Gea et Sergio Ramos n'ont pas que la nationalité en commun. Les deux internationaux ibériques ont refusé de prolonger dans leurs clubs respectifs et manifesteraient d'irrépressibles envies de départ. Madrilène de naissance, le premier souhaite regagner l'Espagne après quatre ans d'exil tandis que le second semble avoir envie de trouver un nouveau challenge en Premier League. L'initiative d'un échange provient des Red Devils, qui après avoir mentionné un prix d'ouverture des négociations pour De Gea ont finalement décidé de ne discuter avec le Real Madrid qu'à la condition d'une opération incluant Sergio Ramos. La situation, compliquée au premier abord, pourrait finalement se délier en raison des obligations du Real Madrid. 

Selon des informations divulguées par beIN Sports, le vice-champion d'Espagne se serait lié les mains avec un contrat dit "civil" signé avec David De Gea, qui a refusé un pont d'or de 200.000 £ proposé par Manchester United. En compensation, si le transfert n'était finalement pas réalisé, le Real Madrid devrait se délester de 15 millions d'euros dus au joueur pour le début du mois de septembre. Une tâche supplémentaire sur la chemise blanche madrilène, déjà salie par le départ (très) contesté d'Iker Casillas. Et justement, le transfert du célèbre gardien madrilène vers Porto exige du Real qu'il le remplace par un joueur digne de ce nom. Aujourd'hui, le marché des gardiens n'offre guère beaucoup plus de nom que celui de De Gea pour répondre à cette demande. 

À lire aussi

Dans cette optique, Manchester United se retrouve donc en position de force et n'a aucun intérêt à relâcher l'emprise sur les négociations. Le club du nord de l'Angleterre, qui a récemment fait une offre à hauteur de 60 millions d'euros pour Sergio Ramos, a l'occasion rêvée d'amortir un achat dispendieux. Pour Louis van Gaal, le départ de David De Gea serait forcément préjudiciable, mais des solutions internes (Victor Valdes, Sergio Romero) existent, tout comme une hypothèse Hugo Lloris (récemment remise en cause par la fracture au poignet du Français) reste envisageable. La réponse ne devrait pas tarder à se faire connaître. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/