3 min de lecture Mercato

Mercato : pourquoi Patrice Évra est un bon choix pour l'OM

ÉCLAIRAGE - L'expérimenté international français de 35 ans va, sauf surprise, apporter un véritable plus à la défense marseillaise mais aussi à l'équipe en général.

Patrice Évra en finale de l'Euro 2016 le 10 juillet dernier
Patrice Évra en finale de l'Euro 2016 le 10 juillet dernier Crédit : Thibault Camus/AP/SIPA
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Annoncé en Angleterre, à Crystal Palace, en Espagne, au FC séville puis à Valence, Patrice Évra a finalement choisi de revenir en France à l'âge de 35 ans (36 le 15 mai prochain), 11 ans après son départ de Monaco pour Manchester United. En manque de temps à la Juventus Turin, son club depuis l'été 2014, Patrice Évra ne va pas s'engager avec Lyon, qui avait manifesté son intérêt ces derniers jours, mais avec l'autre Olympique, Marseille. La visite médicale est prévue dans la soirée de ce mercredi 25 janvier. L'OM ne déboursera pas d'indemnité de transfert, le joueur ayant été libéré de ses six derniers mois de contrat, mais devra prendre en charge son salaire.

Avec l'arrivée de Patrice Évra, Frank McCourt, le nouveau propriétaire, Jacques-Henri Eyraud, son président, et surtout Rudi Garcia, l'entraîneur, tiennent enfin un défenseur latéral gauche, poste listé comme l'une des priorités de ce mercato hivernal. Et pas n'importe lequel. La jeunesse et le potentiel de Jordan Amavi (22 ans, Aston Villa) ou Theo Hernadez (19 ans, prêté au Deportivo Alavès par l'Atlético de Madrid), les premiers noms couchés sur le papier, semblaient séduisantes sur le papier, s'inscrivant dans le cahier des charges du désormais fameux "OM Champion's Project". 

Patrice Évra à l'OM Crédits : Hugo Amelin pour RTL | Date : 27/01/2017
2 >
Patrice Évra à l'OM Crédits : Hugo Amelin pour RTL | Date : 27/01/2017
Patrice Évra lors de sa présentation à Marseille Crédits : Hugo Amelin pour RTL | Date : 27/01/2017
1/1

Avec Évra, l'équipe phocéenne devrait immédiatement être plus solide. Fini les intérims plus ou moins désastreux du Brésilien Doria ou du Néerlandais Karim Rekik. Après un mois de décembre quasi parfait (quatre victoires de rang pour une remontée à la 6e place de la Ligue 1), les deux tests contre Monaco puis Lyon l'ont douloureusement rappelé. Giflé 4-1 à domicile puis 3-1 dans le Rhône, la défense marseillaise n'a pas le niveau pour permettre à l'OM de prétendre rivaliser avec les meilleurs. L'OM devait absolument de renforcer dans ce secteur.

À lire aussi
Olivier Giroud le 18 avril 2019 face au Slavia Prague Mercato
Mercato : Olivier Giroud prolonge avec Chelsea jusqu'en 2020

Compétiteur

Parallèlement, derrière Bafétimbi Gomis et en l'absence de Lassana Diarra, l'équipe dans son ensemble a besoin de leaders sur le terrain et dans le vestiaire pour se remobiliser quand les événements tournent mal, de joueurs de caractère, de compétiteurs qui refusent la défaite. Des mots qui collent à la peau d'Évra depuis ses plus jeunes années.

Mis au ban du groupe France après l'épisode du bus et de la gréve de l'entraînement en Afrique du Sud en 2010, Évra purge cinq matches de suspension. En dépit des nombreux appels à une exclusion à vie, le natif de Dakar retrouve le maillot bleu en mars 2011. Ses prestations sportives parlent en sa faveur. Une nouvelle polémique éclate en octobre 2013 après ses attaques contres les consultants Pierre Ménès, Bixente Lizarazu, Rolland Courbis et Luis Fernandez. Cela ne l'ébranlera pas plus. Au contraire.

De banni à capitaine officieux des Bleus

Apprécié de ses partenaires en club comme en sélection, Évra revient toujours au premier plan. Lors du dernier Euro, il était même devenu "Tonton Pat", le capitaine officieux des Bleus dans l'ombre d'Hugo Lloris. Celui qui entoure les plus jeunes, n'hésitant pas à distiller la bonne ambiance et à haranguer le vestiaire comme avant la demi-finale contre l'Allemagne. "Je sais que c'est un capitaine, quelqu'un qui tient le groupe, qui parle énormément, résumait Rémy Cabella, son futur partenaire sous les couleurs ciel et blanc, en fin de journée. Je l'ai connu en équipe de France (...) C'est un grand joueur, c'est un bien pour le club".

Fort de l'arrivée de cette deuxième recrue après le jeune milieu de Montpellier Morgan Sanson (22 ans), l'OM va maintenant pouvoir se consacrer exclusivement à la finalisation de ce qui pourrait être son dernier dossier : le retour au bercail de Dimitri Payet. En Bleu, l'association du joueur de West Ham avec Évra s'est révélée payante durant l'Euro. Défensivement comme offensivement. Il n'y a pas de raison que cela change au stade Vélodrome et sur les autres pelouses de Ligue 1. Marseille reçoit Montpellier en Ligue 1 dans deux jours, avant les retrouvailles avec Lyon en Coupe de France (16es de finale) et un déplacement à Metz. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mercato Patrice Evra Olympique de Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786924072
Mercato : pourquoi Patrice Évra est un bon choix pour l'OM
Mercato : pourquoi Patrice Évra est un bon choix pour l'OM
ÉCLAIRAGE - L'expérimenté international français de 35 ans va, sauf surprise, apporter un véritable plus à la défense marseillaise mais aussi à l'équipe en général.
https://www.rtl.fr/sport/football/mercato-patrice-evra-om-pourquoi-c-est-le-bon-choix-pour-marseille-7786924072
2017-01-25 20:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tjASijzcoRq6-Xc2jM7l8w/330v220-2/online/image/2016/1107/7785633413_patrice-evra-en-finale-de-l-euro-2016-le-10-juillet-dernier.jpg