3 min de lecture Mercato

Mercato : OM, Monaco, PSG, OL... Ce qu'il faut attendre des dernières heures

LE JOURNAL DU MERCATO - Le marché estival des transferts 2017 prend fin jeudi 31 août à 23h59 en France. Tour d'horizon des derniers mouvements attendus et/ou possibles.

Hatem Ben Arfa sous les couleurs du PSG en novembre 2016
Crédit Image : CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Mercato de tous les records avec les trois plus gros transferts de l'histoire établis (Neymar au PSG, Ousmane Dembélé au Barça) ou promis à l'être (Kylian Mbappé à Paris), et des dépenses jamais observées pour Arsenal (Alexandre Lacazette) et le Bayern Munich (Corentin Tolisso), ce cru estival 2017 va-t-il connaître, comme souvent, un final totalement débridé ? Jusqu'au jeudi 31 août à 23h59 précises, les clubs de Ligue 1 ont encore plus de deux jours pour réussir le(s) coup(s) espéré(s) mais pas encore réalisé(s), affiner leur effectif ou tenter de retenir leur(s) meilleur(s) élément(s).

Monaco est le principal concerné par ce dernier cas de figure. Fabinho et Thomas Lemar viendront-ils s'ajouter aux Bernardo Silva, Tiémoué Bakayoko, Benjamin Mendy et très probablement Kylian Mbappé dans l’impressionnante liste des cadres rouges et blancs partis depuis le vendredi 9 juin ? Le milieu défensif brésilien de 23 ans reste convoité - et attiré - par le PSG, qui pourrait formuler une nouvelle offre aux alentours de 60 millions d'euros.

Pour l'ailier gauche français de 21 ans, Liverpool est disposé à débourser 72 millions plus 8 de bonus. Autour de Radamel Falcao et de Kamil Glik, l'ASM a encore prouvé face à Marseille sa capacité à rester compétitive. Attention, toutefois, sur la durée en cas de perte de deux nouveaux éléments majeurs.

Paris doit dégraisser, l'OM se renforcer

Pour se payer Fabinho tout en respectant les règles du fair-play financier, le PSG va devoir vendre encore après s'être séparé de Blaise Matuidi (Juventus), Jean-Kevin Augustin (RB Leipzig) ou Jesé (Stoke). Serge Aurier est d'accord avec Tottenham mais son départ dépend d'une décision des autorités britanniques. Le Barça reste intéressé par Angel Di Maria, Hatem Ben Arfa et Grzegorz Krychowiak poussé vers la sortie. Lucas, Julian Draxler voire Javier Pastore peuvent rapporter des sommes conséquentes, ou à défaut alléger la masse salariale en cas de prêt.

Problèmes de riches pour les deux représentants français en Ligue des champions, estimeront la plupart des observateurs. Pour Marseille, il y a en revanche urgence à se renforcer, et pas d'immenses moyens pour le faire. Olivier Giroud n'ayant pas souhaiter se greffer à "l'OM Champions Project" cher à Frank McCourt, Carlos Bacca et Stefan Jovetic n'étant pas des choix prioritaires de Rudi Garcia, reste les options Moussa Dembélé (Celtic Glasgow), Divock Origi (Liverpool), Islam Slimani (Leicester) et Vincent Aboubakar (FC Porto) en attaque. En défense, Aymen Abdennour (Valence) est espéré, même s'il a déjà passé sa visite médicale avec le Zénith Saint-Pétersbourg.

Une 7e recrue à Lyon

Avec les arrivées de Bertrand Traoré (Chelsea), Mariano Diaz (Real Madrid), Marcelo (Besiktas), Fernando Marçal (Benfica) ou Kenny Tete (Ajax Amsterdam) pour compenser les départs de Lacazette, Valbuena ou Tolisso, Lyon a réussi un début de saison idéal avec deux victoires de rang. L'euphorie est retombée depuis (deux nuls) et l'OL a ressorti le carnet de chèque : 10 millions d'euros investis sur le milieu espagnol Pape Cheick Diop (19 ans), mardi 29 août. Une 8e recrue devrait suivre, toujours dans l'entre-jeu. Krychowiak (PSG) a un temps été évoqué. Tanguy Ndombélé (Amiens) pourrait être l'élu.

Dans le sens des départs côté lyonnais, Jordan Ferri intéresse Nantes et surtout Toulouse. Sergi Darder s'interroge sur un retour en Espagne. Clément Grenier, poussé vers la sortie, aimerait, lui, rester dans son club formateur, qu'a quitté Maxime Gonalons pour l'AS Roma. Lyonnais lors de la saison 2015-2016 avant d'être vendu au Celta Vigo, l'attaquant Claudio Beauvue pourrait retrouver la Ligue 1 avec Nantes.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés