2 min de lecture Mercato

Mercato OM : Mitroglou, Rami... Le "Champions project" mise sur l'expérience

ÉCLAIRAGE - Faute de mieux, le Marseille de Frank McCourt a recruté une majorité de joueurs aguerris lors de son premier marché estival des transferts.

Andoni Zubizarreta et Jacques-Henri Eyraud, directeur sportif et président de Marseille, encadrent l'attaquant grec Konstantinos Mitroglou, jeudi 31 août 2017
Crédit Image : BORIS HORVAT / AFP

Pas d'Olivier Giroud, de Diego Costa, de Yohan Cabaye ni de très grands noms du football mondial, candidats au Ballon d'Or. L'Olympique de Marseille version Franck McCourt attendra avant de pouvoir, peut-être, se frotter aux cadors de la scène européenne dans la course à l'armement sur le marché des transferts. Pour leur premier mercato estival depuis la reprise du club par l'Américain, les dirigeants phocéens ont misé sur l'expérience et réussi dans les arrêts de jeu à enrôler l'avant-centre tant recherché.

Celui-ci est grec, arrive de Benfica et a notamment inscrit 17 buts en 41 matches de Ligue des champions. Konstantinos "Kostas" Mitroglou s'est officiellement engagé quelques minutes avant minuit, jeudi 31 août, devenant la septième recrue estivale, après Patrice Évra, Grégory Sertic, Morgan Sanson et Dimitri Payet cet hiver. Recruté pour être le complément à Valère Germain que Rudi Garcia réclamait, que ce soit dans le onze de départ ou dans la rotation de l'effectif, l'attaquant d'1,89 m, barbu, tatoué, a aussi attiré l’œil des Marseillais pour son expérience (29 ans).

"C'est le type de joueur que nous, les gardiens de but, on n'aime pas, les buteurs, les finisseurs", a décrit le directeur sportif, Andoni Zubizarreta. Ancien gardien, "Zubi" a également décrit un attaquant avec "un bon jeu de tête, un très bon gaucher qui est aussi bon du pied droit". Bref, même si la transaction a été conclue dans les dernières heures du mercato, l'OM entend démontrer que ce choix n'a rien de "l'achat panique" qui survient parfois en bout de mercato.  

C'était un mercato très difficile.

Jacques-Henri Eyraud, président de l'OM
Partager la citation

"On était contact depuis nombreuses semaines", a expliqué le président Jacques-Henri Eyraud, qui avait dit la même chose d'Aymen Abdennour (28 ans), défenseur arrivé deux jours après le lourd 6-1 encaissé à Monaco. "C'était un mercato très difficile", a poursuivi le dirigeant qui a aussi attiré le milieu brésilien Luiz Gustavo (30 ans, Wolfsburg), les défenseurs Adil Rami (31 ans, Séville FC), Jordan Amavi (23 ans, Aston Villa) et rapatrié Steve Mandanda (32 ans, Crystal Palace). 
                   
Sur le papier, cet OM 2017-2018 semble mieux armé que son prédécesseur, 5e de Ligue 1 en mai dernier, plus équilibré. Mais les supporters, encore choqués par la gifle reçue à Monaco (6-1) attendront de voir si la mayonnaise prend sur le terrain et si leur club parvient à enchaîner championnat et Europa League. Pour la Ligue des champions, il ne se font pour l'instant guère d'illusions.

Le mercato marseillais en un coup d'oeil :

p : prêt, rp : retour de prêt, fc : fin de contrat, pc : premier contrat professionnel, td : transfert définitif

Arrivées : Konstantinos Mitroglou (GRE/Benfica Lisbonne), Steve Mandanda (FRA/Crystal Palace), Adil Rami (FRA/Séville FC), Jordan Amavi (FRA/Aston Villa), Aymen Abdennour (TUN/Valence/p), Luiz Gustavo (BRA/Wolfsburg), Boubacar Kamara (FRA/pc), Valère Germain (FRA/Monaco), Lucas Ocampos (ARG/AC Milan/rp), Florian Thauvin (Newcastle/td), Clinton Njie (CMR/Tottenham/td)

Départs : Rémy Cabella (FRA/Saint-Etienne/p), Brice Samba (CGO/Caen), Julien Fabri (FRA/Brest), Karim Rekik (NED/Hertha Berlin), Stéphane Sparagna (FRA/Boavista), Gaël Andonian (ARM/Veria/p), Baptiste Aloé (FRA/Valenciennes/td), Zinédine Machach (FRA/Toulouse/rp), Saïf-Eddine Khaoui (FRA/Troyes/p), Bill Tuiloma (NZL/Portland Timbers), Jérémie Porsan-Clémenté (FRA/Montpellier), Aaron Leya Iseka (BEL/Anderlecht/rp), Bafétimbi Gomis (FRA/Galatasaray), Antoine Rabillard (FRA/Béziers)

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés