2 min de lecture Paris Saint-Germain

Mercato : la toute-puissance du PSG est "positive" pour le président d'Angers

REPLAY - Saïd Chabane voit le club de la capitale comme "une locomotive" et non comme une machine qui a éliminé toute concurrence.

3 minutes pour comprendre
Mercato : la toute-puissance du PSG est "positive" pour le président d'Angers
Crédit Média : Yves Calvi Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

222 millions d'euros déboursés pour le Brésilien Neymar, soit plus du double du précédent record en matière de transfert d'un joueur, accord avec Monaco pour le prêt de Kylian Mbappé avant de lâcher encore 180 millions l'été prochain. Le Paris Saint-Germain a fait exploser tous les compteurs cet été avec l'objectif de franchir enfin le cap des quarts de finale en Ligue des champions, et bien sûr de remporter l'épreuve reine. 

Sur la scène nationale, Monaco résiste encore au club de la capitale après quatre journées de Ligue 1 (quatre victoires chacun). Mais avec Mbappé dans l'autre camp et peut-être de nouveaux départs majeurs (Fabinho ? Thomas Lemar ?), cela pourra-t-il durer ? Les autres clubs du championnat ne sont-ils pas condamnés à un rôle de victime expiatoire ? À coup de millions d'euros, Paris ne détruit-t-il pas l'esprit du jeu ? "Non, je ne pense pas qu'il faille le regarder sous cette angle-là", rétorque le président d'Angers, au budget près de 20 fois inférieur à celui de ce PSG version Qatar.

Si vous voulez grandir, vous avez besoin de locomotives puissantes

Saïd Chabane, président du SCO d'Angers
Partager la citation

"C'est une bonne nouvelle pour nous d'avoir un club comme Paris ou Monaco ou Lyon avec cette puissance financière et cette ambition, détaille Saïd Chabane. Ça permet de tirer tous les autres clubs vers le haut. Nous, on le prend d'une manière positive. Même si l'écart est flagrant, je vous promet qu'on est très heureux de les recevoir dans nos stades (...) Si vous voulez grandir, vous avez besoin de locomotives puissantes".

Le SCO, 12e du dernier championnat pour sa deuxième saison de suite dans l'élite, recevra Neymar et les stars parisiennes le week-end du 4 novembre. "Ce sera un moment de fête, promet le président. C'est le match que tout le monde veut voir". Lui-même ressent de l'excitation à l'idée de voir jouer l'équipe 2017-2018 d'Unai Emery, après avoir eu le plaisir d'observer Zlatan Ibrahimovic sur la pelouse du stade Raymond-Kopa.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés