1 min de lecture Ligue 1 Conforama

Mercato : les clubs français ont dépensé 697 millions d'euros cet été

LE CHIFFRE DU JOUR - Les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont investi 697 millions d'euros pour se renforcer, soit quatre fois plus que l'an dernier.

Mercato : les clubs français ont explosé le record de dépenses cet été
Crédit Image : RTLnet/AFP/B.Langlois

Cinq jours après la fermeture du marché estival des transferts 2017, l'heure est au bilan, avec des montants records partout en Europe et notamment en France. Jamais les clubs de Ligue 1, mais aussi de Ligue 2, n'avaient autant dépensé : 697 millions d'euros. C'est quatre fois plus que durant l'été précédent. La Ligue de football professionnel a communiqué sur ces chiffres lundi 4 septembre, en expliquant que cette tendance s'explique par "l'augmentation des droits audiovisuels dans l'ensemble des grands championnats européens". 

Évidemment, les 222 millions déboursés par le PSG pour payer la clause libératoire du Brésilien Neymar au FC Barcelone gonflent l'enveloppe générale. Précision de taille, les 145 millions d'euros (plus 35 de bonus) prévus pour Kylian Mbappé n'entrent pas dans ce chiffre, l'attaquant de Monaco étant prêté à Paris cette saison  avec une option d'achat qui sera levée, selon les médias français, quand le club de la capitale sera mathématiquement maintenu en L1. 

Plus d'achats que de ventes pour la première fois depuis 2013

Mais au delà des folies réalisées par le Paris Saint-Germain, c'est tout le marché qui a été pris de frénésie. Même entre clubs de Ligue 1, il y a plus de transactions, avec des montants d'un tout autre calibre que les années passées pour des joueurs qui ne sont pas encore des stars. Un seul exemple, le transfert du milieu de terrain sénégalais du FC Metz Ismaïla Sarr, 19 ans, pour 17 millions d'euros au Stade Rennais

Occupés ces dernières saisons à vendre, encore et encore, pour renflouer les caisses et équilibrer les budgets, de nombreux clubs n'ont cette fois pas eu peur d'investir. Dans le sens inverse, le total des ventes atteint 619 millions d'euros, presque deux fois plus qu'un an auparavant. C'est la première fois depuis 2013 que la somme des achats est supérieure à celle des ventes dans le foot français.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés