1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Mercato : Drogba, Debuchy, Mexès... Les bonnes pioches envisageables
3 min de lecture

Mercato : Drogba, Debuchy, Mexès... Les bonnes pioches envisageables

Chaque hiver, le mercato permet aux clubs d'ajuster leur effectif en vue de la deuxième partie de saison. Mais certains coups de poker se sont avérés payants.

Mathieu Debuchy avec Arsenal en 2014
Mathieu Debuchy avec Arsenal en 2014
Crédit : BEN STANSALL / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Gros coup, pari ou simple ajustement... Le mercato hivernal permet à tous les clubs de gonfler leur effectif (ou leur caisse) avant d'attaquer pleinement la deuxième partie de saison. Si le PSG s'est déjà montré ambitieux en attirant dans ses rangs Julian Draxler, une jeune pépite allemande qui tarde pourtant à confirmer l'ensemble du talent entrevu par intermittence, certains joueurs pourraient largement séduire des clubs de Ligue 1, notamment, sans forcément devoir mettre 45 millions d'euros sur la table comme l'a fait le club de la capitale. 

Certains joueurs sont à l'heure actuelle au chômage. Parmi les noms bien connus en France, on retrouve Philippe Méxès, Michael Essien ou encore Didier Drogba. Ces "anciens" n'ont toujours pas officiellement raccroché et pourraient intéresser un dernier club afin de ne pas terminer de grandes carrières dans l'anonymat. Philippe Mexès, sans club depuis son départ du Milan AC cet été, pourrait retrouver la Ligue 1 à l'âge de 34 ans et ainsi apporter son expérience.

Même constat pour les deux anciens coéquipiers de Chelsea : Michael Essien et Didier Drogba. Le premier, passé par Bastia et Lyon avant d'arriver chez les Blues, a quitté le Panathinaikos en 2016 et attend toujours de rebondir. Le second, que Marseille rêverait de voir revenir au Vélodrome, a achevé une saison à Montréal encore très aboutie sur le plan statistique. 

Michael Essien, sous les couleurs de Chelsea en 2010
Michael Essien, sous les couleurs de Chelsea en 2010
Crédit :

Des "vieux de la vieilles" qui pourraient donc trouver une place de choix dans les vestiaires de certains clubs qui n'auraient rien à débourser hormis les salaires, certes parfois conséquents, de ces anciens internationaux français, ghanéen et ivoirien. Autres exemples possibles : Dimitar Berbatov ou encore Franck Lampard.

De bonnes affaires à prix réduit

À lire aussi

Autre solution de choix : chercher à relancer certains joueurs en manque de temps de jeu dans leur club actuel. Là encore, ils sont nombreux. Si Jesé Rodriguez et Hatem Ben Arfa pourraient chercher à changer d'air six mois après leur arrivée au PSG, d'autres personnalités du ballon rond sont dans une situation similaire en France, en Espagne ou en Angleterre. En Ligue 1, Clément Grenier (OL) peine définitivement à se faire une place dans un milieu dès très fourni avec Jordan Ferri, Corentin Tolisso, Sergi Darder et même, sur un plan plus offensif, Matthieu Valbuena et Nabil Fekir.

Plusieurs opportunités s'offrent aux clubs souhaitant se renforcer dans le secteur défensif. Benoît Trémoulinas, freiné par des blessures après deux saisons complètes à Séville peine à revenir à son meilleur niveau, alors que Mathieu Debuchy est rentré à Arsenal après une pige de six mois à Bordeaux. Sa volonté est affichée : "Trouver une porte de sortie".

Benoît Tremoulinas, avec Séville en 2015
Benoît Tremoulinas, avec Séville en 2015
Crédit : PAUL ELLIS / AFP

Et à des prix plus élevés, sans être astronomiques, d'autres noms trouvent aussi un écho particulier dans ce mercato hivernal. Le latéral droit Aleix Vidal, qui est totalement barré au FC Barcelone, a besoin de temps de jeu et pourrait séduire de nombreux clubs grâce à une technique remarquée. Ander Iturraspe, longtemps pilier de l'Athletic Bilbao, est aujourd'hui reléguée au second rang. Pas certain que cette situation convienne au milieu de terrain alors que Marcelo Bielsa lui a fait de nombreux appels du pied lorsqu'il était à l'Olympique de Marseille.

Enfin, certains joueurs arrivent en fin de contrat en juin prochain. De quoi faire réfléchir certains clubs à les vendre afin de récolter une indemnité de transfert avant de les voir partir libre à la fin de la saison prochaine. Manchester City en est le meilleur exemple alors que les contrats de Yaya Touré, Bacary Sagna, Gaël Clichy ou encore Jesus Navas arrivent à échéance. Il faudra cependant sortir le chéquier pour attirer certains de ces joueurs. 

Aleix Vidal avec le FC Barcelone, en 2016
Aleix Vidal avec le FC Barcelone, en 2016
Crédit : LLUIS GENE / AFP
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/