2 min de lecture Ligue 1 Conforama

Marseille-Montpellier : l'OM se fait croquer à domicile

COMPTE-RENDU - Complètement dépassé en défense, l'Olympique de Marseille s'est logiquement incliné face à une équipe de Montpellier intelligente et réaliste.

Anthony Mounier et Morgan Sanson lors du match face à Marseille, le 17 août 2014
Anthony Mounier et Morgan Sanson lors du match face à Marseille, le 17 août 2014 Crédit : AFP/B.Langlois
Julien Quelen
Julien Quelen
Journaliste RTL

Après un match nul initial à Bastia et une semaine mouvementée en interne, l'Olympique de Marseille retrouvait son stade encore en rénovation mais plein de nouveautés. Devant les tifos déployés de leurs supporters et sur une nouvelle pelouse hybride....

Dans un système en 3-3-3-1 encore au stade expérimental, la défense marseillaise s'est rapidement découverte et les Montpelliérains ont su profiter de ses largesses. Dès la 10e minute de jeu, la liberté accordée à Stambouli au moment de frapper devant Mandanda laissait présager des grandes difficultés qu'attendaient le collectif de Marcelo Bielsa. 

La défense à l'envers, l'attaque pas en réussite

Il aura fallu attendre 10 minutes supplémentaires pour que la menace se matérialise après une faute d'alignement de la défense à 3 marseillaise. Parti dans son dos, Anthony Mounier a alors lobé Mandanda grâce à un geste sublime et parfaitement exécuté. 

Comme lors de sa première apparition de la saison, Marseille n'a pas démérité en attaque mais a beaucoup trop souffert de ses errements défensifs, de l'incapacité d'Imbula à réguler un milieu trop frêle à la perte du ballon et des imperfections d'un système trop complexe pour obtenir des résultats sur le court terme. 

À lire aussi
Le Parc des Princes vide le 15 avril 2016 Ligue 1 Conforama
Coronavirus : les stades rouvrent en France, avec public limité et protocole

Malgré ses faiblesses, l'OM a fait preuve de générosité dans les phases offensives et aurait pu revenir au score si Dja Djé Djé avait mieux jouer les coups sur son côté droit. En oubliant Gignac seul en retrait, d'abord, puis en loupant sa frappe suite à un service brillant de Thauvin dans la surface de réparation.

Mounier a coulé les trois de derrière

L'image d'une passe manquée de Dja Djé Djé rebondissant sur le mollet et obligeant Morel à un tacle salvateur pour ne pas laisser Barrios filer seul au but est une illustration parfaite du match de la défense marseillaise. Penauds en reculant, trop timides en avançant, les trois Olympiens ont lutté contre le courant tout le match, sans jamais ramer ensemble.

À 20 minutes du terme de la rencontre, Anthony Mounier, qui lui en avait déjà fait voir de toutes les couleurs en première période, a définitivement coulé une défense remaniée avec Romao passé latéral droit et Morel reconverti en défenseur central. Parti sans marquage côté gauche, l'ancien niçois a facilement fait la différence pour délivrer un caviar à Sanson qui n'a plus eu qu'à pousser pour le deuxième but du match. 

Malgré dix bonnes minutes où la réduction du score a successivement échappé à Thauvin puis Alessandrini, l'OM s'incline fort logiquement face à une équipe de Montpellier conquérante et réaliste. Jamais le collectif monté par Marcelo Bielsa n'a su se rééquilibrer et réduire les espaces dans lesquels les joueurs de La Paillade se sont volontiers engouffrés. Le Vélodrome, lui, s'est tu aussi rapidement qu'il criait sa joie de retrouver son équipe, déjà en grandes difficultés. 

Concours pronostics
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Olympique de Marseille Montpellier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants