4 min de lecture OM

Marseille : comment l'OM peut encore sauver sa saison

Mal en point en Ligue 1, éliminé de la Coupe de la Ligue, inefficace au Vélodrome... Marseille vit une saison galère. Mais le club phocéen peut encore s'en relever et mieux la terminer.

L'entraîneur espagnol de l'OM, Michel, le 6 décembre 2015
L'entraîneur espagnol de l'OM, Michel, le 6 décembre 2015 Crédit : FRANCK PENNANT / AFP
Dorian Waymel

En l'espace de quelques mois, Marseille est passé du trop-plein d'émotions au plus grand des ennuis. Sous les ordres de l'intransigeant Marcelo Bielsa, l'OM n'a pas forcément atteint ses objectifs et a manqué une qualification en Ligue des champions après avoir été leader à la trêve. Mais le technicien argentin a amené un engouement sans limite au VélodromeUn culte envers Bielsa encore présent aujourd'hui à travers les portraits d'"El Loco" qui ornent toujours les travées du stade marseillais les jours de match.

Mais quand Bielsa a décidé de faire honneur à son surnom de "fou" en démissionnant au soir de la première journée de championnat à la suite d'une défaite contre Caen (0-1), tout a changé. L'Espagnol Michel, ancien joueur du Real Madrid, est arrivé avec de belles intentions et l'envie d'instaurer un jeu de qualité, souhaitée par le président Vincent Labrune. Les débuts ont été encourageants : 6-0 contre Troyes ou 4-1 contre Bastia.

Seulement, cette large victoire contre le club corse est aussi... la dernière de l'OM à domicile en Ligue 1. Cela fait 4 mois, soit 8 matches consécutifs, sans succès devant son public. Bien trop. Plus le temps passe, moins le plan de jeu de Michel semble clair. À tel point que Marseille ne propose vraiment plus rien. Les Phocéens viennent de participer à la pire note de l'histoire de l'affiche du dimanche sur Canal+ contre Guingamp (0-0) lors de la 20e journée de championnat. Ils viennent également d'être éliminés sans rien montrer à Toulouse (18e) en quart de finale de la Coupe de la Ligue (2-1, a.p). Mais si l'OM est dans une mauvaise passe, il est encore possible de retourner la situation.

La L1 pour se relever

Après 20 journées, Marseille se situe encore en deuxième partie de tableau, à la 11e place. Mais pour autant, l'OM profite du fait que les autres "outsiders" du championnat sont aussi à la peine. Lyon (6e) a dû changer d'entraîneur en cours de saison. Une première depuis 19 ans. Saint-Étienne (7e) ne trouve pas de régularité. Monaco, bien que 3e, laisse encore perplexe. Les hommes de Michel ne pointent qu'à 4 points de la 4e place, qualificative pour l'Europa League, et à 7 de l'ASM, sur le podium. 

À lire aussi
Valentin Rongier face à Ludovic Butelle lors de OM-Angers le 25 janvier 2020 Coupe de France
Coupe de France : qui diffuse les 8es de finale ?

Mais le technicien espagnol va devoir trouver la bonne formule pour espérer une remontée significative. L'arrivée au mercato hivernal d'un attaquant supplémentaire devient primordiale (retour de Thauvin ?) pour permettre à Michy de retrouver un second souffle et d'offrir d'autres alternatives. En défense, l'ancien joueur du Real va devoir rectifier le tir et choisir les bons éléments entre un Rekik décevant et un Rolando intermittent autour de N'Koulou et Mandanda. Marseille peut prendre exemple sur son voisin monégasque. En 2014-2015, le club de la Principauté se situait à 9 points de l'OM à la trêve... avant de terminer devant au classement.

La Coupe de France pour un trophée

Marseille, avec 10 trophées au palmarès, détient le record de victoires en Coupe de France. Mais depuis 1989, l'OM n'a plus connu les honneurs du vainqueur, après deux finales perdues en 2006 et 2007. Le titre en Ligue 1 et celui en Coupe de la ligue envolés cette saison, les Phocéens seraient bien inspirés d'offrir un déplacement au Stade de France à leurs supporters pour la finale prévue le 21 mai. Mais l'OM n'est pas du genre chanceux au tirage au sort. Après Caen en 32es de finale et une victoire aux tirs au but, Marseille va devoir de nouveau écarter un pensionnaire de l'élite en 16es de finale : Montpellier. Ce sera le mercredi 20 janvier (21h). 

L'Europa League pour une épopée

L'Europe n'est certainement pas la priorité du moment. Mais avec Saint-Étienne, l'OM est la deuxième équipe de Ligue 1 qualifiée pour les 16es de finale de la C3. Les coéquipiers du capitaine Steve Mandanda affronteront l'Athletic Bilbao dans une confrontation aller-retour les 18 et 25 février prochains. Le club espagnol est actuellement 8e de Liga. 

L'OM ne partira pas favori face au vainqueur de la Supercoupe d'Espagne contre le FC Barcelone cet été. L'adversaire ne paraît pas imbattable. Et si une qualification pour les 8es de finale pouvait servir de déclic pour la fin de saison en championnat ? La saison dernière, Guingamp s'était qualifié pour les 16es de finale alors que le club se trouvait en mauvaise posture en L1. Son parcours européen avait été le moteur de sa remontée et de son maintien finalement vite assuré par la suite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
OM Olympique de Marseille Coupe de France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants